Les arnaques sur 2ememain.be : rien ne bouge

Six ans qu'On n'est pas des pigeons existe, six ans que nous parlons de cette même arnaque. Le principe est connu. Des faux acheteurs potentiels s'inscrivent sur le site 2ememain.be et se montrent intéressés par un bien. Ils contactent le vendeur en lui demandant de mettre le bien de côté. Pour effectuer la transaction, ils demandent au vendeur de créer un compte Paypal. Le vendeur va recevoir un prétendu courriel de Paypal avec une fausse adresse mail lui annonçant que le virement est arrivé.

Pour débloquer cet argent, le vendeur doit activer son compte Paypal Premium et pour ce faire, il doit acheter des cartes prépayées Neosurf pour une somme de 500€. C'est évidemment une arnaque. "Lorsqu'on finalise la transaction, on vous demande d'avancer de l'argent. On peut se poser la question de savoir pourquoi c'est vous, vendeur, qui devez payer les frais?", explique Olivier Bogaert, Commissaire à la Computer Crime Unit.

Paypal, DHL, Neosurf

Les scénarios varient. Certains escrocs demanderont de payer via DHL en envoyant l'argent par colis. Mais, à chaque fois, l'acheteur va devoir assurer le colis toujours en achetant des cartes prépayées Neosurf. Elles sont en vente en librairie et permettent de faire des achats en ligne. Dès que vous communiquez le code de la carte, votre interlocuteur peut recharger la sienne sans avoir à donner son identité réelle. Simple et efficace. Naturellement, DHL ou Paypal ne sont pas à mettre en cause. Chaque fois, les escrocs se font passer pour ces sociétés en reprenant les logos avec de fausses adresses e-mail (style: sp.transaction.enligne@gmail.com).

Pour les consommateurs, il est important d'enregistrer leur plainte sur le site Point de contactPendant les 6 premiers mois de 2017, on sait que, sur les 19 000 signalements, un sur six concernait les achats ou ventes en ligne (tous sites web confondus). Le phénomène continue.

Non, non, rien a changé

Nous avons consacré trois reportages à ce type d'arnaque. Et rien ne semble bouger. Nous avons contacté l'entreprise 2ememain.be, propriété d'Ebay pour voir ce qui était mis en place pour protéger les utilisateurs. Nous avons reçu une liste de recommandations:

  • Il est important que vous sachiez avec qui vous faites des affaires. Surtout si vous ne traitez pas la transaction en personne. Vérifiez par exemple depuis combien de temps l’acheteur est actif sur 2ememain.be, observez son profile 2ememain.be, faites une recherche via un moteur de recherche.
  • Soyez vigilants si l’acheteur se trouve à l'étranger et surtout soyez encore plus vigilant si cet acheteur implique une tierce partie dans la transaction pour vous mettre en confiance (banques, Paypal, service de livraison de colis, comme DHL).

Etc, etc... On aurait voulu savoir ce que la société faisait concrètement pour vérifier l'identité réelle des utilisateurs. Nous n'avons pas eu de réponse. Nous avons fait le test. En 5 minutes, il est possible de créer un compte avec une fausse identité et une adresse mail bidon. C'est un jeu d'enfant. D'autres sites sont plus strictes et demandent l'activation d'un compte par un code de sécurité envoyé par gsm. Ca ne permet pas d'éradiquer totalement la fraude, mais ça la réduit certainement. La balle est dans le camp de 2ememain.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK