L'Ardenne prise d'assaut en plein covid ! (vidéo)

Le congé d’automne est exceptionnel ! Le soleil et les températures clémentes nous donnent envie de prendre l’air malgré le confinement.

Est-ce légal de se balader partout en Belgique alors que nous sommes censés être confinés à cause du coronavirus ? Quelles sont les mesures prises par les autorités ?

Limiter l'accès à des sites en pleine nature ?

Depuis une semaine, Thierry Gridlet, instituteur primaire se ressource en sillonnant la Semois ardennaise à la recherche de la beauté des paysages. Il partage ses découvertes via Facebook et ce week-end, il poste une photo qui fait réagir beaucoup de gens.

Il y avait tellement de monde que nous étions bloqués, à l'arrêt !

Il nous explique le contexte : " ce samedi 7 novembre, j’ai mis le cap sur des balades du côté de Rochehaut. Mon itinéraire m’a permis, à un moment donné, de rejoindre la Promenade des échelles. " Il se rend compte qu’il rencontre un peu plus de marcheurs que d'habitude mais il continue son chemin : " A un moment, vint un ralentissement. Puis, c’est l’arrêt au pied de la première passerelle : une longue file s’étire. Je souhaite faire demi-tour, mais derrière moi il y a beaucoup de monde sur l’étroite passerelle. Je n'avais pas le choix, j'ai dû poursuivre." Mais Thierry s’interroge : "L’accès à cette balade ne devrait-il pas être limité ?" Comme c'est le cas à certains endroit, comme la balade du Ninglinspo par exemple.


►►► À lire aussi : Congé de Toussaint prolongé : grande foule à la Côte belge ?


En postant sa photo, Thierry ne cherchait pas porter un jugement de valeur, ni prendre position sur la question de rester confiné ou d'aller prendre l’air : " J’essaie de savoir quoi faire, quoi penser durant cette période de turbulences et pour être honnête, j’ai du mal à me forger une opinion claire."

Noooon... Vous n'êtes pas à Walibi... Mais à la "Balade des échelles" à Rochehaut... On fait la file à chaque échelle !...

Publiée par Thierry Gridlet sur Samedi 7 novembre 2020

Plus de civisme

Francoise Boreux est gérante d’un restaurant à Vresse-sur-Semois et elle a été très étonnée de voir autant de monde le week-end de la Toussaint : " Il y avait beaucoup de camping-cars et les gîtes étaient complets pour des familles de 3 à 6 personnes. Il y avait également énormément de touristes d’un jour."

Françoise ne juge pas ces promeneurs : " il a fait super beau et les gens ont besoin du grand air pur. Mais le problème c'est qu'il n'y avait pas que du monde sur la promenade des échelles, il y en avait partout : le point de vue du tombeau du géant, le moulin de l’épine... "

Les touristes s'assoient sur notre terrasse pour boire ou manger alors que c’est interdit. Nous ne sommes pas là pour faire la loi !

Françoise aimerait que les promeneurs soient plus responsables : "Malgré la foule présente, certains ne portaient même pas le masque ! Nous faisons un service traiteur à emporter mais souvent dès que nous sommes en cuisine, nous retrouvons des personnes assises sur notre terrasse à boire ou manger alors que c’est interdit. On se retrouve à devoir faire la loi et ce n’est pas à nous à le faire. "

Illégal ?

Le problème c'est que ces balades au grand air sont légales vu que notre confinement n’est pas strict. Où est la limite ?!

Patrick Adam, Bourgmestre à Bouillon a très vite contacté la police ce samedi afin d’intervenir sur les sites surchargés. Mais le Bourgmestre insiste sur le bon sens des citoyens :" Nous sommes en pleine pandémie et on demande aux gens de rester chez soi le plus possible. C'est une question de bon sens. Respectons cela et attendons un peu avant de venir nous promener dans les Ardennes. Respectons aussi la distanciation sociale et le port du masque. "

Lundi, le calme était revenu dans la vallée de la Semois (et non de la Lesse comme dit dans la vidéo, mea culpa) et les Ardennais espèrent que ce 11 novembre, elle ne soit pas à nouveau prise d’assaut par des touristes d’un jour !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK