Le top 3 des pires hôtels de Belgique : notre journaliste y a passé la nuit

Quand on parle d’offre hôtelière en Belgique, on pense souvent à des hôtels prestigieux, des grandes enseignes ou alors des bons plans. Nous, on a choisi de dormir dans des hôtels miteux : le pire de TripAdvisor. Sur le plus grand site de voyage au monde, on peut en effet donner son avis sur la qualité de la nuitée. Nous avons donc répertorié le top 3 des pires hôtels de Belgique et décidé d’y passer la nuit.

1. Hôtel de Paris- St-Gilles. Prix : 60 euros. Note : 1.5/5

« La nuit, les murs sont tellement fins qu’on entend les souris qui se baladent ». « Au réveil : Vingt morsures de punaises de lit ou autres animaux qui y vivent. » Les commentaires sur Tripadvisor sont glaçants. Nous avons constaté la crasse, les vêtements oubliés par d’anciens clients (chaussettes, slips), les WC dont l’eau se déverse sur le sol, et les prises électriques non conformes.

2. Hôtel Royal- Bruxelles. Prix : 87 euros. Note : 1.5/5

« Horrible, crasseux, bruyant. À vomir. Couette sans housse remplie de tâches de sperme. Serviettes sales. Protège-slip usagé dans le placard. » On confirme ici les commentaires des clients, l’inspection des matelas nous a provoqué un haut le cœur : maculé de sang ou d’urine, l’hygiène est déplorable. Côté bruit, la chambre donne sur le boulevard et un kebab ouvert très tard. Pour ne rien arranger, une bagarre entre des clients mécontents et le personnel de l’accueil pendant la nuit, a définitivement bousillé notre sommeil.

3. Hôtel La Potinière- Schaerbeek. Prix : 69 euros. Note : 2/5

« Établissement insalubre, poils dans le lit […]. Impossible de dormir à cause du bruit. Odeurs affreuses. » Dans cet hôtel, l’un des matelas était en mousse, la lunette des WC pas nettoyée, le petit-déjeuner et le parking manquant (mais bien mentionné sur notre réservation). Le bruit incessant des trains de marchandises tout proches vous empêche de dormir.

Une ordonnance bruxelloise prévoit pourtant que « l’hébergement touristique doit en permanence être maintenu dans un bon état d’hygiène et d’entretien ». Des visites de contrôle ont lieu chaque année dans les établissements de la capitale. Et pourtant, ces établissements continuent leurs activités, au mépris des normes d’hygiène et de sécurité, mais à la hauteur de leur réputation : une honte pour l’hôtellerie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK