Le speed-dating organisé par Pigeons: des love coachs mis au défi

Imaginez au premier rendez-vous amoureux une petite voix intérieure qui vous chuchoterait les meilleurs conseils pour augmenter vos chances de séduire. L'intrigue de Cyrano de Bergerac est basée sur cette idée. C'est techniquement possible et Pigeons a adapté la pièce d'Edmond Rostand à notre époque.

Un défi a été lancé à deux experts en séduction:

  • Julie du Chemin: elle se définit comme une architecte du désir. Elle est sexologue et membre de la SSUB (Société des Sexologues Universitaires Belges).
  • Thierry Koten: coach en séduction, auteur du livre Les 12 clés pour séduire avec élégance.

Leur mission: coacher deux personnes pendant un speed-dating organisé spécialement par l'émission On n'est pas des pigeons. La première candidate s'appelle Amandine, une étudiante en traduction de 21 ans. Le principe est simple: 5 filles et 5 garçons se rencontrent. Toutes les 7 minutes, un gong retentit et les garçons changent de table pour rencontrer tour à tour chacune des participantes. Tout le monde est au courant que l'expérience est filmée. Par contre, personne ne sait qu'Amandine est coachée en temps réel grâce à une oreillette. En régie, les deux coachs peuvent à tout moment communiquer avec Amandine: "Demande-lui ce qu'il aime chez une femme?, laisse-le parler, fais-lui un compliment... ". À la fin de l'expérience, les garçons ont rempli un questionnaire pour classer les 5 filles par ordre de préférence.

Une première expérience concluante

Avec Amandine, les coachs ont mis en place des conseils de bon sens. De par sa nature extravertie, il s'agissait plutôt de la canaliser: "deux mots clés: curieuse et mystérieuse. On lui a conseillé de pouvoir être vraiment à l'écoute de la personne qui sera en face d'elle", explique Julie du Chemin. "Elle ne doit absolument pas surjouer car sa simple présence physique est suffisante", ajoute Thierry Koten.

Et l'élève va s'avérer brillante. Amandine est capable de rester dans les conversations tout en écoutant et en appliquant les conseils transmis dans l'oreillette. Son retour d'expérience est positif: "ils ont réussi à me mettre dans une situation de confiance avant le tournage avec des compliments et des conseils qui valaient de l'or. Je pense que c'est extrêmement important lorsque l'on veut séduire d'être à l'aise avec soi-même".

Les résultats parlent d'eux-mêmes. Sans savoir qu'elle était coachée, 3 garçons sur 5 vont sélectionner Amandine comme étant la fille de leur premier choix. C'est d'autant plus surprenant que les coachs ont rencontré Amandine à peu près deux heures avant l'exercice pour un premier briefing.

La séduction pas une science exacte

Doit-on dès lors conseiller à tous les célibataires de longue date de se faire aider par un love coach ? Précisons déjà que leurs services ont un coût. Comptez entre 60 et 120€ de l'heure selon le professionnel et la demande.

Ensuite, l'expérience d'On n'est pas des pigeons est allée plus loin. Un deuxième speed-dating a suivi. Même dispositif et mêmes règles du jeu. Sauf que, cette fois, le candidat coaché sera un garçon: Cédric (28 ans), journaliste freelance.

Cédric n'attend rien de particulier de l'expérience: "Je suis totalement à l'aise. Je n'ai pas besoin de ça". Si le coaching ne lui apparaît pas comme indispensable, les deux experts vont néanmoins repérer certaines petites failles.

De façon inconsciente, son attitude corporelle est un peu voutée et fermée. "La carrure, ça veut vraiment dire pour une femme: "Lui, il me sécurise". Je te recommande d'être vigilant et d'ouvrir tes épaules", conseille d'emblée la coach Julie.

Ensuite, pendant l'exercice, Cédric ne rassurait pas toujours les candidates. Exemple: "Tu as déjà eu des mauvaises expériences?" ou encore "Vu que c'est important pour toi d'être indépendante, tu n'as pas peur que ça soit impossible?".

Thierry Koten corrige: "Positif Cédric. Il ne faut jamais parler de choses négatives". Il aura aussi une approche un peu trop directe avec une participante: "Quel âge?" Ne jamais demander l'âge d'une femme.

Je suis sourd

Enfin, Cédric va subir de nombreux problèmes techniques avec son oreillette. À la fin de l'expérience, la communication avec les coachs sera coupée. Son oreillette tombera également. Il s'en tire par une pirouette: "Je suis sourd d'une oreille", rétorque-t-il.

Tout cela l'a certainement déconcentré. Comme si les conseils dans l'oreillette le perturbaient, ou l'empêchaient d'une certaine façon d'être dans l'instant et complètement spontané. Seulement une fille sur 5 l'a placé comme premier choix. D'autres garçons ont eu un meilleur score. Cédric conclut : "on peut avoir le meilleur coaching du monde sans que ça ne marche". Même s'il existe des règles de base, la séduction n'est pas toujours une science exacte. Il y avait sans doute aussi 4 autres garçons qui avaient leurs propres atouts et qui ont fait mouche.

Précisons néanmoins qu'aucun des deux speed-dating n'a débouché sur une histoire concrète pour les deux candidats coachés. Cédric a revu une participante. Mais, pas de couple encore en vue. Les voies de l'amour reste décidemment impénétrables.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK