Le SMUG: un nouveau service d'urgence à Liège pour les maisons de repos

Le SMUG: un nouveau service d’urgence à Liège pour les maisons de repos
2 images
Le SMUG: un nouveau service d’urgence à Liège pour les maisons de repos - © Tous droits réservés

Le " SMUG ", c’est le nom du nouveau service d’urgence à destination des maisons de repos et de soins à Liège et environs. Il a été mis sur place par le Centre Hospitalier Régional de la Citadelle à Liège. Son objectif : pallier le manque de médecins traitants dans ces institutions en cas d’urgence.  

Le " SMUG ", le Service Médical d’Urgence Gériatrique, cible les résidents des maisons de repos (MR) et les Maisons de repos et de soins (MRS).

Vous connaissez déjà le SMUR, le Service Médical d’Urgence et de Réanimation : un équipe composée d’un médecin urgentiste et d’un infirmier qui interviennent à bord d’un véhicule médicalisé. Ajoutez à cette équipe, un médecin gériatrique et vous obtiendrez le SMUG.

Ses sorties sont spécifiquement destinées aux personnes âgées dans les maisons de repos. " L’idée a été de joindre une compétence gériatrique dans ce genre d’intervention. Comme les médecins traitants des résidents se déplacent de moins en moins en maisons de repos à cause du Covid-19, nous prenons le relais pour les situations urgentes ", précise le Dr. Nicolas Berg, gériatre à l’origine de cette initiative.  " L’important, dit-il, a été de développer ce système en bonne coopération avec les médecins traitants et les médecins coordinateurs dans les maisons de repos ".

Il y a de la place dans les hôpitaux 

Depuis le 15 avril, le SMUG a effectué une dizaine de sorties " nous intervenons donc à la demande des maisons de repos sur base de certains critères. Nous pouvons aussi agir si plusieurs hospitalisations de résidents ont été décidées en 12 heures dans une même maison de repos. Dans ce cas-là, l’alarme est alors donnée par une institution hospitalière ".

Nous sommes plutôt pour l’hospitalisation- Covid ou non – mais si le patient peut rester sur place, il restera.

L’équipe du SMUG, une fois sur place, décide si le patient doit être hospitalisé ou non. Dr. Nicolas Berg : " Si un patient âgé est en difficulté, s’il est fragilisé, s’il n’y pas de moyen de suivi au sein de la maison de repos, il vaut mieux alors l’hospitaliser. Aujourd’hui il n’y pas de manque de place dans les hôpitaux pour réaliser certains suivis que ne peuvent plus assurer les maisons de repos. Les décisions se prennent en bonne entente avec le médecin coordinateur de la maison de repos. Sur place nous effectuons aussi une check-list des difficultés. A savoir, le plus souvent, un manque de personnel et de moyens de protection. Il y a aussi des problèmes organisationnels. Nous donnons une série de conseils et rédigeons un rapport à destination de l’inspection de l’hygiène ou de l’AVIQ ".

Equipe mobile Covid

A Liège, face à la détresse et au manque de moyens des maisons de repos, une équipe mobile d’une quinzaine de médecins généralistes vient compléter l’offre du SMUG.

" L’équipe mobile Covid ", agit sous l’égide du GLAMO, le cercle de médecine générale de Liège. Elle intervient aussi à la demande des maisons de repos un peu délaissées par les médecins traitants.Actuellement, précise le Dr. Alain Dessart, un des coordinateurs de cette équipe, nous avons peu d’appel pour soigner des patients. Nous intervenons surtout pour faire des frottis pour les dépistages Covid parce que nous sommes bien mieux équipés en masques, visières, tabliers jetables et gants. Nous sommes ainsi récemment intervenus dans une maison de repos et de soins, " Le Val Mosan " pour aider le médecin coordinateur qui devait réaliser 200 frottis ".

Cette situation difficile dans les maisons de repos est également dénoncée par l'AFRAMECO, l'Association Francophone des Médecins coordinateurs et Conseillers en Maisons de Repos et de Soins (MRS). Son président, le Dr. Jean-François Moreau qualifiait récemment, sur la WebTV "Medflix" de la revue médicale "Le Spécialiste", les conditions de travail en MRS de "véritable médecine de brousse" en faisant référence à la qualité des testeurs et des masques fournis.

Le 112 !

" L'équipe mobile Covid " est donc essentielle et aussi complémentaire du SMUG tout comme de l’armée et de MSF, actives aussi dans certaines maisons de repos.

Les gens ne savent pas que nous existons, les maisons de repos ne sont pas bien informées !

Pourtant ces structures sont encore méconnues. " Quoiqu’il arrive, n’hésitez pas, si un problème survient, s’il y a une crise, appelez le 112. C’est le seul numéro pour nous atteindre directement en plus des numéros d’appel des services gériatriques des différents hôpitaux. Le 112, c’est important ! ", précise le Dr. Nicolas Berg.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK