Le sentier des abbayes trappistes, l'idée qui marche… du tonnerre

Le sentier de grande randonnée des abbayes trappistes de Wallonie
4 images
Le sentier de grande randonnée des abbayes trappistes de Wallonie - © Olivier Legardien

Ce sentier de grande randonnée (GR) n’existe que depuis trois ans. Long de 290 km, il relie les trois abbayes trappistes wallonnes : Chimay, Rochefort et Orval. En peu de temps, il a déjà séduit beaucoup de monde, comme en témoigne Alain Carlier, à l’initiative de ce GR thématique :

C’est un sentier qui a beaucoup de succès.

Le topoguide, l’ouvrage qui reprend toutes les informations utiles sur le parcours, est d’ailleurs en rupture de stock. "C’est un peu un best-seller au niveau des topoguides. On est en train de rééditer sa troisième édition papier. On en a vendu 5000 en français et un petit millier en néerlandais. Plus des versions électroniques où là, on dépasse les 2-3000", détaille Alain Carlier, responsable communication également de l’asbl Sentiers de Grande Randonnée. Parmi les versions électroniques disponibles, il en existe une en anglais.

Parmi le public qui fréquente ce GR wallon, on retrouve en effet les amateurs de bières et de randonnées étrangers. "C’est très différencié. On a beaucoup d’étrangers, des demandes d’Italie ou d’ailleurs. On a des Américains… Il y a des gens qui font ça en totale autonomie. Ils prennent une tente. Ou il y en a d’autres qui varient les plaisirs : une fois dans une auberge, une fois dans un camping… Il y a plusieurs possibilités", rapporte Alain Carlier.

Pour allier plaisirs gourmands et du plein air

Ce nouvel afflux d’étrangers randonneurs et amateurs de bières intéresse bien entendu ces différentes abbayes qui vivent également du tourisme. A l’Abbaye de Scourmont à Chimay, un espace spécifique, un peu à l’écart de la vie monastique, a été créé pour recevoir les amateurs de bières, parmi bien d’autres profils de touristes.

"On a beaucoup de parcours de beer-lovers qui passent par ici", témoigne Jean Yernaux, le directeur de l’Espace Chimay. Le sentier de grande randonnée des abbayes trappistes est l’un de ces parcours pour "amoureux de la bière" qui, indéniablement, en attire toujours plus. "Il y a des retombées chez nous, bien sûr et ça contribue à l’attractivité de notre établissement. Il y a des amateurs de bières. Il y a des amateurs de randonnées et puis il y a le tourisme international qui vient visiter les bières trappistes en Belgique", témoigne Jean Yernaux.

Les bières trappistes et leurs abbayes ne sont évidemment pas les seuls atouts de ce sentier de grande randonnée original : "C’est vraiment diversifié, c’est ça qui plaît. Les décors sont très variés. On part de la Gaume à Orval, on traverse l’Ardenne, la Famenne, avec Rochefort. Et puis, on traverse la Meuse du côté d’Hastière, et puis on arrive dans l’entre-Sambre-et-Meuse, où il y a les Basses Fagnes", détaille Alain Carlier. Ces différentes régions naturelles ne se traversent bien entendu pas en un jour. Les 290 km du sentier se parcourent par tronçon, en une dizaine de journées de marche.

Succès de la randonnée en ces temps de crise sanitaire

La randonnée, c’est une activité en plein air, sans risque de foule, ou de rassemblement. On part seul ou en famille, en autonomie si on le désire, sans risque donc de rompre sa bulle en période de confinement. Par ailleurs, la randonnée fait vivre le tourisme local, une autre tendance dans le contexte actuel.

La randonnée, la marche en général, est donc en forte croissance depuis le début de la crise du coronavirus. "Pour ce sentier des Abbayes trappistes comme pour d’autres, d’ailleurs, mais celui-là fait partie des trois qui sont les plus demandés. En quatre mois, on a fait pratiquement le double de ce qu’on avait fait l’année passée au niveau des demandes, des commandes de topoguide de sentiers de grande randonnée." Avec ses 5000 km de sentiers balisés en Wallonie et à Bruxelles, ses 40 topoguides, à l’approche des vacances d’été, l’asbl Sentiers de Grande Randonnée a de quoi satisfaire plus d’un profil de marcheur : passionnés de grandes randonnées, marcheurs à la journée, familles avec enfants. Les bandes d’ami(e) s qui veulent marquer la fin d’un cursus universitaire semblent, eux, particulièrement intéressés par le GR des abbayes trappistes. Allez savoir pourquoi !

Liens utiles

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK