Le secteur des mariages face au report de toutes les fêtes en 2022

Rien d'enviable à la situation des futurs mariés qui vivent un véritable enfer avant le jour J et celle des organisateurs d'événements qui doivent composer, car pris en tenailles entre les prestataires de service et les jeunes couples.

Les futurs mariés espèrent le devenir un jour. Car des reports sont déjà à l'horizon 2025.

Visites chez deux organisatrices d'événements

D'un côté, Hélène Alvarez, propriétaire du Domaine de Béronsart à Gesves en Province de Namur, a perdu 92% de son chiffre d'affaires.

En 2020, elle a connu 47 mariages reportés et seulement deux mariages célébrés.

Elle n'a plus de revenus, et son domaine doit continuer à être entretenu comme si les activités recommençaient le lendemain.

De l'autre côté, Isabelle Ghosez est organisatrice de mariages à Woluwé-Saint-Pierre à la tête de Be Your Guest. Elle doit sans cesse composer entre les prestataires de service et les futurs mariés. Elle a enregistré 4 ou 5 reports en 2020.

Je suis le réceptacle des émotions négatives des clients et des fournisseurs.

La trésorerie d'Isabelle Ghosez arrive au bout. Et quand l'activité reprendra, elle sait déjà qu'il faudra injecter de l'argent avant d'être payée par les clients. 

Les futurs mariés

Eux, ils espèrent bien le devenir un jour. Salomé et Cédric ont reporté la cérémonie du 25 août 2020 au 12 juin 2022. Parions que leur mariage sera avec un ou des enfants !

 


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK