Le riz, roi des féculents en magasin

Le riz de toutes les couleurs. La diversité dans le riz ne manque pas: riz blanc, complet, semi-complet, riz asiatique, riz de la vallée du Pô, riz de Camargue, riz avec des indications géographiques protégées. Le riz se vend très bien, les chiffres sont en hausse. 20% de vente en plus !

Un féculent à succès, on peut le dire. Les riz, cependant, ne sont pas tous égaux en terme de nutrition et de coût ! 

Le riz se vend très bien

3 images
Green rice ears from Camargue rice fields in France and valiety of dried rice in bowls © Getty Images

"On a en fait remarqué une évolution entre 2018 et 2019 de 4%. C'est déjà une belle évolution pour un rayon traditionnel, on va dire. De 2019 et 2020, on a remarqué un gros boom de 20%. C'était évidemment très qui lié à la crise sanitaire.", rapporte Karima Ghozzi, porte-parole de chez Delhaize.

Comment le consommateur choisit-il son riz ?

Les temps de cuisson influencent le consommateur. Le riz précuit sont prêts en 10 minutes. Pour les autres, les temps de cuisson peuvent aller jusqu'à 40 minutes. Ce sont les riz basmati qui sont les plus vendus.

"Avec mon compagnon, on fait beaucoup de recettes asiatiques. On aime beaucoup plus la texture du riz basmati. Et pour un bon risotto, on va évidemment vers le riz risotto, car c'est plus simple." nous répond une jeune cliente.

Au rayon bio, les riz ont aussi beaucoup de succès.

Le fait que ce soit labellisé en bio, ben voilà, on est sûr qu'il n'y a pas de pesticides.

" Dans le riz en culture non bio, il est sûr qu'il peut y avoir beaucoup, beaucoup de pesticides. C'est une culture très grande consommatrice d'eau. Il y a beaucoup de résidus. Le fait que ce soit labellisé en bio, voilà, on est sûr qu'il n'y a pas de pesticides.", d'après Anne frère, gérante d'un magasin Bio Fagnes.

Seul bémol: le prix qui oscille de moins de 1 euros pour 500 grammes jusqu'à parfois, par exemple, 4,60 euros les 500 grammes.

Notre jeune cliente, jeune travailleuse, nous avoue regarder à son porte-feuille et elle se dirige plutôt vers le riz basmati blanc.

Les différences en matière de nutrition

Les riz ne sont pas tous égaux pour notre diététicienne. Les riz complets et semi-complets amènent un apport en fibres beaucoup plus intéressant.

On doit avoir un certain apport en fibre qui est souvent trop bas. Parce que les fibres jouent en effet sur la satiété.

"On doit avoir un certain apport en fibre qui est souvent trop bas. Il joue en effet sur la satiété. Le temps de digestion est plus rapide. Mais c'est important aussi par rapport au tube digestif, aux intestins. Pour aller à selle correctement. Dans notre société, on a tendance à manger tous des produits ultra-transformés, raffinés. Et donc, à manquer de fibres.", estime Nathalie Colin, diététicienne.

Autre élément à ne pas négliger le temps de cuisson

"Je conseille au patient de le cuire une ou deux minutes en moins par rapport au temps de cuisson conseillé, comme ça, il aura tendance à être digéré un peu moins vite. Donc on risque d'avoir moins vite faim... après le repas.", confirme Nathalie Colin.

Idéalement le riz doit être accompagné d'une bonne proportion de légumes et d'une petite source de protéines.

Le riz seul ne suffit pas. Associé aux fines herbes, tomates, avocats, câpres, olives et autres anchois, il est un vrai régal pour le corps.

Sans oublier, pour lier le tout, une bonne vinaigrette! 

3 images
© Getty Images

Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK