Le prix des accessoires informatiques grimpe

Télétravail
5 images
Télétravail - © Tom Werner - Getty Images

Le télétravail reste la norme !

Rappelait encore notre Première Ministre, Sophie Wilmès, au dernier Conseil National de Sécurité. Les Belges habitués à aller au bureau tous les jours doivent alors s’équiper en matériel informatique… Aujourd’hui ça a un coût.

On le savait déjà, certains produits ont la cote pendant le confinement. Et plus de 2 mois après son commencement, certains articles deviennent rares et ce qui est rare est cher ! Petit tour d’horizon.

La webcam a disparu

Assez littéralement. On vous met au défi de trouver une webcam aujourd’hui en magasin ! Jusque-là c’était un article qui mourrait seul dans son coin, les laptops, tablettes et smartphones étant la norme pour les appels en visioconférence, qui avait encore besoin de se procurer une webcam ?

Du coup, les stocks étaient bas et la production de ces articles plus qu’au ralenti. Logitech qui est l’une des dernières marques du marché à en produire, n’en propose aujourd’hui que 6 modèles dont le moins cher est à 99,99€… Et ça grimpe très vite jusqu’à 249€ ! Qui est d’ailleurs le seul modèle disponible chez MediaMarkt.

Janick de Saedeleer, porte-parole de MediaMarkt explique que c’est effectivement un produit que son enseigne vendait peu avant le confinement. Mais comme beaucoup de travailleurs se sont équipés d’ordinateurs avec des grands moniteurs, l’installation d’une webcam devenait nécessaire pour les visio-conférences. Le problème c’est que la production a été interrompue en Chine où les usines de productions étaient fermées. Impossible de s’en procurer de nouvelles. MediaMarkt espère en récupérer d’ici la mi-juin.

Les webcams restantes sont celles qui étaient déjà les plus chères auparavant !

Chez Krëfel on affiche " Rupture de stock " sur les 5 modèles référencés tout comme sur Amazon, tandis que chez Vandenborre et Eldi, on ne sait même plus que ça existe. Impossible d’en trouver.

Des produits plus chers

Malgré la fermeture des magasins, MediaMarkt, leader du marché en équipement hardware a vu ses ventes grimper sur certains produits. Les écrans pour ordinateurs, les PC portables et les imprimantes se sont vendu 5 à 9 fois plus sur les dernières semaines. D’après l’enseigne, sur l’ensemble de ces produits, il n’y aurait eu une augmentation tarifaire que de 0,95% par rapport à fin février 2020.

Mais le cas des imprimantes est particulier. Il se fait qu’on imprime beaucoup plus chez soi à l’heure actuelle. Beaucoup ont dû s’équiper et entretenir leurs imprimantes. Chez HP, on identifie que les cartouches d’encre à couleur unique se vendent 6 à 7x plus que d’habitude. Comprenez qu’on n’achète pas spécialement de pack avec 3 couleurs par exemple.

Chez nos voisins français, le prix des imprimantes jet d’encre et des lasers grand public a grimpé de 13 % en moyenne ces deux dernières semaines. C’est ce qu’affirme l’observatoire de la consommation de l’association de consommateurs française : UFC-Que Choisir. On voit que des modèles d’imprimantes ont connu des augmentations de prix allant jusqu’à 40% chez Carrefour. Tandis que la disponibilité des imprimantes aurait baissé, le nombre de références disponibles sur les sites marchands a baissé de 42% par rapport à la veille du confinement.

L’offre des imprimante baisse, la demande explose et les prix grimpent.

Même constat en Belgique. Test-achats a identifié une augmentation de prix de certaines imprimantes dans différents webshops. À titre d’exemples :

  • la Canon Pixma TS6350 est passée de 88,5€ à 139,99€
  • la Canon Pixma IP8750 voit une différence de 120€ entre deux webshops, soit une augmentation de 46%
  • le prix moyen de la Brother MFC-L2750DW était de 260€ il y a troix mois contre 305€ aujourd’hui

Attention que ce ne sont que quelques exemples, mais mieux vaut être prudent et bien comparer les prix avant de se lancer dans un achat… Voire même peut-être attendre un peu que les stocks se refassent si votre achat n’est pas urgent.

Aujourd’hui, on achète autre chose

La tempête semble cependant passée. Aujourd’hui les enseignes d’électroménagers identifient que leurs clients se tournent vers d’autres produits. Notre budget moyen serait plus élevé qu’avant car on achète aujourd’hui des produits plus onéreux en magasin.

Certains produits ne se vendent pas aussi bien sur internet comme ce que l’on appelle " les gros blancs " : machines à laver, réfrigérateurs, lave-vaisselle, etc. Mais aussi les smartphones et les grandes télévisions.

S'il faut casser la tirelire pour une grosse dépense, le Belge ne se fie pas aux plateformes en ligne et a besoin de se rendre en magasin !

Il veut obtenir des conseils et pour comparer de ses propres yeux les produits disponibles. Attention par conséquent que si la tendance se confirme ces produits pourraient rencontrer le même scénario et donc voir leurs prix augmenter. Cependant, le confinement laisse des traces. MediaMarkt affirme que leurs ventes en ligne ont baissé mais restent très stables, atteignant aujourd’hui l’objectif de quantité de ventes qu’ils avaient pour dans 3 ans !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK