Le nutri-score : un outil efficace contre la malbouffe à condition de bien s'en servir !

Le nutri-score vise à combattre la malbouffe. En soi, il est assez efficace, à condition de bien en comprendre le principe…

Comment fonctionne le nutri-score ?

4 images
© Tous droits réservés

Le nutri-score, c’est un logo avec de lettres de l’alphabet de A à E et un code couleur visant à mieux informer le consommateur sur la valeur nutritionnelle d’un produit. Il fait petit à petit son apparition dans les rayons, le plus souvent sur les emballages de marques de distributeur.

Un code couleur vert avec la lettre A indique que le produit est le plus favorable sur le plan nutritionnel. Un code rouge, classé E équivaut à un apport nutritionnel moins favorable.

Le nutriscore fait la balance entre la présence d’ingrédients plutôt sains (fibres, protéines, légumes, fruits,…) et moins sains (teneur en graisse, acides gras saturés, glucides, sucre, sel,…). En offrant une meilleure visibilité au consommateur. Mais attention, il est parfois source de quelques ambiguités.

Ne pas se jeter sur les A les yeux fermés !

Outre le fait que le nutri-score n’est pas obligatoire pour les marques, le système peut s’avérer inefficace si l’on n’en comprend pas bien le principe.

Un code couleur vert en A ne signifie pas que le produit est inoffensif et que l’on peut en abuser.

Pas question donc de bannir d’office les codes E et D et de privilégier les A aveuglément. Un code couleur vert en A ne signifie pas que le produit est inoffensif et que l’on peut en abuser. Le code indique simplement que, par rapport à d’autres produits de la même catégorie, celui s’affichant en A est le meilleur sur le plan nutritionnel.

4 images
Frites surgelées © VLG

Ainsi, on peut trouver au supermarché des frites surgelées avec un code couleur A/vert. Cela veut dire que ces frites ont été pré-cuites dans une moins grande quantité de graisse que d’autres frites surgelées mais pas que l’on peut s’en goinfrer à volonté !

Comment l'utiliser intelligemment ?

Le nutriscore est donc un guide pour comparer la qualité nutritionnelle des produits selon leur catégorie. Ce n’est pas un permis de s’empiffrer…

Nous en avons d’ailleurs fait l’expérience. D’un côté, nous avons préparé un poulet-frites-compote en n’achetant que des produits avec la note A. De l’autre côté, des pâtes bolo avec du haché porc-bœuf et du fromage râpé, classés tous deux en D.

Après préparation, notre " poulet-frites-compote " est passé en D alors que nos pâtes bolo se sont hissées en C, gain d’un classement donc. Pourquoi ? Parce que nos frites ont été cuites dans de la graisse de bœuf, riche en acides gras saturés et que la quantité de compote (donc de fruits) présente dans l’assiette est bien inférieure à celle des frites…

En revanche, pour les pâtes bolo, on a utilisé une bonne huile (de l’huile d’olive) et parsemé de peu de fromage. Résultat, au bout du compte, notre bolo préparée avec, au moins deux produits classés D, devient meilleure sur le plan nutritionnel que notre " poulet-frites-compote "…

4 images
Ingrédients pâtes bolognaise © GMVozd

Moralité : le nutri-score, c’est un bon indicateur pour mieux se nourrir à condition de bien s’en servir…

Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi, à 18h30 sur la Une et quand vous voulez sur RTBF Auvio.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK