Le Luxembourg : vraiment tellement moins cher ?

L’autre jour, en contemplant mon armoire aux liqueurs, j’ai dû me rendre à l’évidence : ce n’était pas brillant ! Heureusement, j’ai plus d’un tour dans mon sac. Direction : le Grand-Duché, ce pays merveilleux où la vie est moins chère !

Depuis Bruxelles, le trajet est un peu long : deux heures dans chaque sens, on a le temps de méditer avant d’arriver au Luxembourg. Et de se poser une question : une fois qu’on soustrait le prix de l’essence, est-ce vraiment si intéressant ?

Maximum : 10 litres de spiritueux

J’ai choisi d’aller au Cactus de Windhof. Tout simplement parce que c’est la première grande surface juste après la frontière. Et je ne suis pas le seul Belge à faire le déplacement, comme le confirme Fabrice Poncelet, le responsable du rayon boissons de la grande surface :

"On reçoit beaucoup de Belges, pas mal de Flamands. On a même des gens qui téléphonent de Bruxelles pour qu’on leur prépare leur commande."

Discrètement affiché dans un coin, le règlement européen rappelle que vous pouvez ramener en Belgique jusqu’à 10 litres de spiritueux pour votre consommation personnelle. 10 litres par personne adulte. Donc, si vous décidez de vous balader chez les Luxembourgeois avec trois amis, ça fait déjà 40 litres, de quoi tenir jusqu’au réveillon. Au réveillon 2023.

Prix bas toute l’année

Même sans être un spécialiste, les prix ont l’air intéressants : un gin est à 8,95 euros les 70 centilitres, une bouteille d’un litre de pastis à 14,95 et un whisky 12 ans d’âge à 23,20 euros.

Mon passage en caisse avec 10 bouteilles m’allège donc de 163 euros.

Un petit plein rapide et c’est reparti pour deux heures de route jusqu’à Bruxelles.

Mais combien mon voyage express m’a-t-il fait gagner ?

Pour le savoir, internet est ton ami. L’occasion d’apprendre qu’une chaîne belge de supermarché vend le gin à 15,99 euros, soit 7 euros de plus qu’au Luxembourg. Le pastis est à 25,49 euros soit 10,84 euros de plus et le whisky à 32,59 euros, soit 9,39 euros de plus. En tout, les mêmes emplettes à côté de chez moi m’auraient coûté 255 euros.

Et même en soustrayant les frais d’essence, je suis toujours gagnant de 65 euros et 59 centimes ! De telles économies, ça se fête… Avec modération, évidemment !

Reportage et explications de Benjamin Maréchal sur notre plateau du JT 13 h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK