Le challenge mondial des postes: envoyer une carte en Argentine ou en Nouvelle-Zélande, ça prend combien de temps?

C'est un concours très simple. Nous avons envoyé 6 cartes de vœux sur les 5 continents de la planète avant les fêtes. Pour être précis, c'était le mercredi 20 décembre. Tous les services postaux dans le monde sont sur le pont. C'est la période la plus chargée de l'année.

6 destinations:

1) Bucarest en Roumanie (1 720 km)

2) Douala au Cameroun (5 190 km)

3) Montréal au Canada (5 590 km)

4) Singapour en Asie (10 530 km)

5) Mendoza en Argentine (11 740 km)

6) Wellington en Nouvelle-Zélande (18 750 km)

Le pays le plus lointain sera-t-il nécessairement desservi en dernier? Nous avions pour chacune de ces destinations un contact sur place chargé de vérifier si le courrier était bien arrivé.

Le client mal informé

En parallèle, nous nous sommes mis dans la peau d'un consommateur pour arpenter différents bureaux de Bpost avec une question en tête: quand nos cartes vont-elles arriver? Le client est-il correctement informé? Nous n'avons pas obtenu de réponse unique: "Pour la Roumanie, comptez une semaine et pour le reste du monde, un peu moins de dix jours", peut-on entendre dans un bureau. Dans un autre: "Le Canada, environ 5 jours et pour l'Argentine, comptez un ou deux jours en plus". Encore ailleurs, on nous lance avec un certain aplomb: "dans nos conditions générales, ça va de 4 à 12 jours sans garantie".

Pour obtenir une information correcte, nous avons dû contacter le service presse de Bpost et fouiller dans les conditions générales de l'entreprise. La réponse est qu'il n'y a pas de délais prévus pour le reste du monde par Bpost. La seule mention disponible est une estimation pour l'Union européenne (J+3): 3 jours ouvrables. Et pour les autres pays de l''Europe géographique: (J+4).

Le classement mondial des postes

Le test comporte quelques surprises. On aurait pu penser que la Roumanie allait remporter facilement le concours puisqu'elle est trois fois plus proche que ses concurrents directs. Il n'en est rien.

1) Le Canada: 27 décembre. 4 jours ouvrables (J+4)

2) La Roumanie: 28 décembre. (J+5)

3) Le Cameroun: 2 janvier (J+7)

4) Singapour: (J+10)

5) Nouvelle-Zélande: (J+13)

6) Argentine: la carte n'est toujours pas arrivée à J+15.

De nouveau, la Nouvelle-Zélande, le pays le plus lointain n'arrive pas en dernière position. Et le Canada réalise une excellente performance alors que les conditions de livraison du courrier étaient dantesques pendant les fêtes avec des températures proches de -40°C. Soulignons aussi la belle troisième place du Cameroun.

Pour l'Argentine, notre contact sur place nous précise: "le courrier arrive toujours mais on ne sait jamais quand. Seuls les colis peuvent poser problème et être bloqués à la frontière. Il faut d'abord payer d'éventuelles taxes douanières puis seulement après recevoir le colis".

En Nouvelle-Zélande, c'est un peu différent: "j'ai déjà reçu des colis en 7 jours. Mais pour le courrier, avec les fêtes, j'attends du courrier depuis 3 semaines", nous confie Geneviève, une expatriée belge.

A Singapour, Monika nous explique que "c'est une pays très bien organisé. Les services postaux sont efficaces. Mais, c'est aussi un pays très contrôlé".

Public vs Privé

Une compagnie postale publique est-elle plus efficace qu'une société privée? Il faut répondre avec nuance. Si deux des trois premières places du podium sont occupées par des sociétés publiques, les deux dernières le sont aussi. Nous ne pouvons pas dégager de tendances sur base de ce simple test.

  • Postes Canada : Public. Société de la Couronne. C’est une entreprise indépendante du milieu des affaires mais qui appartient et est contrôlée par l’Etat.
  • Posta Romana : Privé-Public. Elle a été privatisée. Mais, un peu comme Bpost, le gouvernement roumain reste l’actionnaire majoritaire avec 75% des parts.
  • Campost (Cameroun) : Public. Société à capital public détenue à 100% par l’Etat camerounais.
  • Singapore post (Singpost): Privé-Public. Le gouvernement de Singapour détient indirectement environ 22 % de SingPost par l’intermédiaire de sa société d’investissement Temasek Holdings qui elle détient une participation de 65% dans SingTel, qui à son tour détient 21,7 % de SingPost.
  • New Zealand Post : Public.
  • Correo Argentino (Argentine) : Public. Elle fut privatisée en 1997 mais renationalisée en 2003 suite à une faillite.

Toujours mettre l'étiquette A-Prior

Il est évident que Bpost ne peut pas garantir de délai à l'étranger. Car, la lettre est transmise à un autre opérateur. Bpost certifie seulement d’acheminer la lettre au centre de tri de Zaventem le lendemain du dépôt pour la remettre à l’opérateur étranger (Postes Canada, Singapore Post…). L'étiquette bleue avec un avion (A-Prior) est un plus. Nous vous conseillons de la mettre en plus du timbre World à 1,45€. Car, c'est une convention internationalement reconnue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK