Le casse-tête des poubelles et encombrants

Le casse-tête des poubelles et encombrants
2 images
Le casse-tête des poubelles et encombrants - © Pakin Songmor - Getty Images

C’est une des conséquences du confinement : à force d’être chez soi, certains en viennent à ranger, trier et donc devoir jeter. Oui mais… Que faire de tout ça et des poubelles ? Tour d’horizon de ce qui est encore autorisé, à l’heure où de nombreux recyparcs sont fermés et où les dépôts sauvages se multiplient.

A Bruxelles…

Bruxelles Propreté annonce que la collecte des PMCsacs bleus, ne sera pas assurée ces lundi 30, mardi 31 mars et mercredi 1 avril pour les habitants concernés par ce ramassage. De même, les sacs jaunes ne seront pas collectés les mercredi 1, jeudi 2 et vendredi 3 avril.

L’enlèvement des déchets de jardin, les sacs verts et alimentaires, les sacs oranges, sont, quant eux, assurés aux horaires habituels.

Pour ce qui est des encombrants à domicile, ce service (sur réservation téléphonique) est maintenu.

Bonne nouvelle pour les 5 parcs à conteneurs : tous restent ouverts, mais avec des horaires adaptés. Ainsi, les recyparcs Nord, Sud, Humanité et Auderghem sont accessibles le mardi et mercredi, de 9h à 13h45. Le jeudi, vendredi et samedi, c’est de 9h00 à 16h15. A noter, le dimanche et lundi, ils sont fermés. Le recyparc Woluwe-Saint-Pierre, lui, est ouvert de mardi à samedi de 9h00 à 15h45.

Attention, pour profiter des recyparcs, il faut présenter sa carte d’identité et respecter strictement les consignes de sécurité : ouvrir soi-même le coffre de sa voiture et maintenir la distance de 1,50m avec les gens.

Dans les autres régions…

A Mons, seuls les ordures ménagères, les sacs blancs, les déchets résiduels, sacs moka/bruns, et les déchets organiques, sacs verts, sont collectés.

Toutes les collectes de PMC et de papiers-cartons sont, elles, momentanément annulées.

Dans le Brabant wallon, la collecte des papiers/cartons est suspendue jusqu’à une date indéterminée, y compris dans la ville de Braine le Comte.

Petit détail qui a son importance, il est recommandé partout de bien doubler la protection des sacs poubelles payants avec des sacs noirs, gris ou transparents, afin d’éviter tout risque de contamination.

Concernant les recyparcs, ils sont actuellement tous fermés pour éviter les regroupements de personnes et assurer la santé des préposés qui auraient dû gérer une affluence d’usagers importante en période de confinement.

Quelle solution alors ?

  • Stocker (jardin, cave, buanderie, garage…) en respectant les règles d’hygiène ce qui doit être jeté, en attendant un retour à la normale. Pour les déchets verts, comme les tontes de jardin, le mulching (paillis au pied des arbustes) est recommandé partout.

 

  • Il est également demandé de ne pas transférer les déchets destinés aux recyparcs dans les poubelles normales. Les services de collectes rappellent qu’ils travaillent en sous-effectif dans des conditions encore plus difficiles et exténuantes.

Attention aux dépôts sauvages !

Pour rappel, les dépôts sauvages sont toujours interdits par la loi. Et, actuellement sources d’inquiétude.

En l’absence de recyparcs ouverts, les gestes inciviques se multiplient. Rien qu’à Liège, des tonnes d’encombrants ont dû être collectées. De quoi poser la question d’une réouverture partielle et progressive des parcs à conteneurs, qui n’étaient pas identifiés comme prioritaires dans un premier temps.

Réouverture prochaine à venir ?

Attention, l’idée n’est pas de tout permettre ou de tout rouvrir !

Aujourd’hui, au cabinet de la ministre de l’Environnement Céline Tellier, on réfléchit à une solution qui tienne compte du confinement mais aussi de la réalité des gens qui ne peuvent pas stocker chez eux. " Le texte doit passer devant le gouvernement wallon demain, précise la porte-parole Nathalie Guilmin. Mais attention, l’idée n’est pas de tout permettre ou de tout rouvrir. Ceux qui peuvent au maximum garder leurs encombrants y sont invités. Nous devons encore préciser les modalités qui sont toujours en cours de discussion ".

A noter que ce projet de réouverture a déjà fait réagir la CSC qui s’y oppose fermement car elle n’y voit pas une sortie essentielle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK