Le Carnaval s'invite dans On n'est pas des pigeons

Le carnaval de Nivelles s'invite dans On n'est pas des pigeons
2 images
Le carnaval de Nivelles s'invite dans On n'est pas des pigeons - © On n'est pas des pigeons

Voici venue la saison des carnavals ! Déguisements, cortèges, tambours… le folklore carnavalesque est encore très vivant partout dans nos régions. Le carnaval de Binche, vous connaissez mais que savez-vous du carnaval de Nivelles ?

Ce samedi 29 février, c’est la ville de Nivelles qui lance son carnaval avec sa 118e édition cette année. Il est le 5e carnaval le plus important de Wallonie et le 1er du Brabant Wallon !

L’événement attire plus de 50.000 personnes chaque année avec un cortège de 617 participants !

Quelles particularités à Nivelles ?

On retrouve le même folklore qu’au carnaval de Binche mais avec une particularité : plus d’une vingtaine de groupes défilent et se répartissent en société. Tambour, Gilles de Binche, paysannes, Jean de Nivelles, arlequins… la diversité ne manque pas !

" Notre particularité, c’est vraiment d’être Aclot et de pouvoir mettre une touche d’humour dans tout ça ! " raconte Benoît Giroul, échevin du folklore à la ville de Nivelle.

Un univers très masculin ?

Les carnavals sont avant tout des univers très masculins. Une polémique avait d’ailleurs touché le carnaval de Binche l’année derrière, le qualifiant comme sexiste.

La ville de Nivelles a accepté que femmes prennent place dans les sociétés et aient un rôle tout aussi important que celui des hommes.

"Ça reste un monde très masculin mais nous avons eu la chance d’avoir les dérogations nécessaires pour que la ville de Nivelles accepte notre place." Explique une participante du cortège.

Un coût exorbitant ?

Connu pour ses impressionnants costumes et ses traditions, le carnaval n'est pas du tout pris à la légère, le coût derrière non plus.

" Ça revient entre 1000 et 1500 euros par personne pour une saison de carnaval, en comptant toutes les activités qui ont lieu avant aussi " nous explique Benoît Giroul.

Comme à Binche, dès trois quatre heures du matin, on boit du champagne et on mange des huîtres. Mais à Nivelle, ce que l’on adore par dessus tout, c’est la tarte al djote. Elle a une place particulière dans le carnaval. On ne manque pas de terminer les festivités par la tarte.

Quand le carnaval de Nivelles s'invite dans On n’est pas de pigeons

Pour lancer la saison des carnavals, l’équipe a reçu une partie du cortège du Carnaval de Nivelles.

(Re)découvrez l’émission en entier ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK