La puce électronique des chats et chiens est-elle encore utile ?

Les propriétaires de chiens et de chats doivent faire pucer leur animal de compagnie, c'est obligatoire. Depuis le premier mai 2021, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), s'applique à ces puces électroniques.

En clair, il ne sera plus possible au quidam d’y lire vos coordonnées personnelles. Alors cette puce est-elle encore utile ?

Les professionnels y ont accès

Sur la puce électronique de votre animal de compagnie, on retrouve un code chiffré. Ce code, vous le retrouvez aussi sur le passeport vaccinal de votre animal. En l’entrant dans une base de données en ligne comme catid.be pour les chats et dogid.be pour les chiens, il était possible d’y retrouver toutes les informations que vous y avez entrées : adresse, numéro de téléphone, adresse mail, numéro de registre national, etc.

Avant, quiconque entrait ce code sur ces plateformes en ligne pouvait obtenir ces informations. Ce n’est plus possible depuis le 1er mai. Les sites internet requièrent des authentifications par carte d’identité pour accéder à ces informations personnelles.

Seule la vôtre et celles des professionnels de la santé animale (comme les vétérinaires et les responsables de refuges) pourront lire les données personnelles inscrites dans la puce et vous aider, de la sorte, à retrouver votre animal au plus vite.

Rendre ses données publiques est-il dangereux ?

Il vous est possible de marquer votre accord pour que d'autres personnes puissent lire ces données. Mais, attention, cela peut être dangereux. Il existe des personnes mal intentionnées qui les utilisent pour vous réclamer une rançon. On enlève votre précieux animal de compagnie, on vous dit l’avoir retrouvé, mais qu’on ne vous le rendra qu’en échange d’une somme d’argent. Si vous y êtes confrontés, rendez-vous auprès de la police.

Faciliter les retrouvailles

2 images
Microchip implant © Fly-dragonfly

Si votre chat ou votre chien vient à disparaitre, la puce peut être lue par les professionnels de la santé animale. S’il vous est recommandé de garder vos coordonnées confidentielles, les responsables des plateformes et les refuges vous invitent à bien les compléter.

Mieux les gens mettent à jour leurs données sur catid.be ou dogid.be, mieux on pourra les contacter.

" Il arrive souvent que nous retrouvions des animaux et qu’on n’ait aucune autre information sur le propriétaire que son numéro de registre national. Dans ces cas-là, nous devons nous tourner vers les autorités locales et ça prend du temps. " confie Fabrice Renard, inspecteur à la SRPA de Liège. " Mieux les gens mettent à jour leurs données sur catid.be ou dogid.be, mieux on pourra les contacter. "

Sachez que si votre animal est déposé dans un refuge, cela représente des coûts.

A titre d’exemple, la SRPA de Liège vous facturera 15€ par nuitée. Plus de temps on mettra à vous retrouver, plus vous paierez.


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK