La poutine: plat emblématique québécois

La Poutine, c'est un plat de restauration emblématique du Québec, que l'on peut déguster dans la capitale... Pour nous donner des informations sur ce plat traditionnel, nous nous sommes rendus dans un restaurant canadien à Bruxelles, La Poutine à Ti-Bi.

Nous y avons rencontré Andréanne Marcil, qui est à la tête de ce restaurant (qui ne fait que des livraisons et des plats emportés pour l'instant). Elle explique : "la poutine est un plat de fast-food québécois, qui allie frites et du fromages en grain qui skouik un peu sous la dent,... C'est mon grand-père qui était un grand amateur de poutine et qui m'a fait découvrir ce plat, on allait souvent en manger ensemble à Charny à côté de chez nous,... Et petit à petit j'ai voulu connaître les secrets de la fameuse sauce de la poutine. J'ai donc appris à la faire...".

Et pour cuisiner de la poutine à la façon d'Andréanne et de son grand-père, tout débute avec un fond de sauce à base d'os de veau, de carottes, de céleris, d'oignons, d’échalotes, d'ail, de bouquet garni, de clou de girofle et pour le reste, top secret... 

Ça ressemble à quelque-chose entre une sauce lapin non-sucrée et une sauce de carbonnades flamandes

Nous avons tout de même fait appel à un expert pour faire le test. Il s'agit de Benoît Van den Branden, qui a été chef dans un restaurant étoilé. Pour lui, la préparation d'Andréanne est bonne : "On goûte bien le fond de veau, les os ont bien été pincés, ça ressemble un peu à quelque-chose entre une sauce lapin non-sucrée et une sauce de carbonnades flamandes. C'est très bon!".

Une fois la sauce terminée, reste la cuisson des frites maison, sans oublier l'ingrédient indispensable : le fromage en grain! Pour dresser l'assiette, il faut : une portion de frites, recouverte généreusement de fromage, sur lequel coule abondement la sauce. On peut ensuite envoyer! Avis aux amateurs...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK