La PLCS, un nouveau système de pension pour les salariés

Savez-vous ce qu'est la PLCS? Il s'agit d'un nouveau système de pension pour les salariés et cela concerne deux millions de salariés. Si votre patron ne vous donne pas automatiquement une assurance groupe (aussi appelé "deuxième pilier de pension"), vous allez pouvoir la constituer vous-même grâce à la PLCS, la Pension libre complémentaire pour salariés.

Le travailleur, clairement à la barre pour décider

Pour y voir un peu plus clair, nous avons appelé Jean-Luc Vannieuwenhuyse, Conseiller juridique de la société SD Worx. Il explique notamment que certaines entreprises ne prévoient pas la possibilité d'une pension complémentaire financée par l'entreprise, où le montant de la cotisation payée par l'entreprise est parfois faible. Donc l'objectif du gouvernement est de permettre aux travailleurs de compléter éventuellement la partie publiée par l'employeur, de le compléter avec un nouveau système pour justement avoir un montant de pension complémentaire qui soit assez raisonnable.

Dans le système de la PLCS, le travailleur est clairement à la barre. C'est lui qui décide de l'organisme assureur qu'il veut prendre pour financer le nouveau régime. C'est lui qui détermine lui-même le montant qu'il veut accorder à la pension complémentaire. Il demandera à ce moment-là à son employeur de verser x euros de ce montant net, de le verser sur le compte de l'organisme assureur.

Pour les épargnes complémentaires qui sont financées par les entreprises, il y a un capital garantie qui est possible pour le travailleur. Alors qu'au niveau du nouveau régime, il n'y a aucun capital garantie. Ça dépend du mode de financement...

Une base annuelle à ne pas dépasser

Si on compare les deux modes de financement, qui sont l'épargne pension et le nouveau régime, c'est vrai que les conditions de déductibilité fiscale sont plus intéressantes pour l'épargne pension par rapport au nouveau régime. La question est de savoir si le travailleur a déjà une épargne pension, s'il a encore suffisamment de fond disponible pour éventuellement encore y ajouter un nouveau système d'épargne individuelle. 

On peut prendre ce nouveau système qu'est la PLCS si le montant qui est payé par l'entreprise n'excède pas 1 600 euros. Supposons que votre employeur, sur base annuelle, vous paie 500 euros en épargne complémentaire, vous pouvez encore éventuellement la suppléer par un montant x de façon à financer une pension. C'est possible de cumuler les deux, à condition de ne pas dépasser un montant de 1 600 euros sur base annuelle. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK