Une pharmacie de garde facture un supplément de 20€ pour une boîte de suppositoires à 3,45€

Une rage de dents en pleine nuit, bébé qui fait 40 de la fièvre à deux heures du matin, dans ces cas-là, pas le choix, il faut se rendre à la pharmacie de garde. Mais qui dit pharmacie de garde dit… honoraires de garde. La loi fixe le tarif minimum à 5,45 euros. Mais s’il ne s’agit pas d’une réelle urgence, les pharmaciens sont libres de demander plus. Et certains ne s’en privent pas. 

Le ticket de caisse date de 2014. Pourtant, il est encore largement partagé sur les réseaux sociaux. Des parents se rendent à la pharmacie de garde à 23 heures car leur bébé fait une poussée de fièvre. Surprise au moment de passer à la caisse : le ticket affiche 23,45 euros! 3,45 euros pour la boîte de douze suppositoires et 20 euros d’honoraires de garde. A ce prix-là, les parents auraient pu acheter six boîtes de Perdolan!

Le pharmacien a-t-il le droit de demander autant?

En dehors des heures d’ouverture (en soirée, la nuit, le dimanche et les jours fériés), le pharmacien a tout à fait le droit de réclamer un supplément.

Deux cas de figure :

  1. Le médicament que vous allez chercher a été prescrit par un médecin que vous êtes allés voir en urgence. Ou le pharmacien estime qu’il s’agit d’une urgence. Exemple : si vous souffrez d’une maladie chronique et que votre chien a avalé vos cachets. Dans ces cas, l’honoraire de garde est fixe : il s’élève à 5,24 euros. Et le patient ne paie rien! Comme il s’agit d’une urgence, le montant est intégralement pris en charge par l’INAMI.
  2. Deuxième cas de figure, le plus courant, il ne s’agit pas d’une "réelle" urgence. Vous avez une prescription mais vous avez tardé à aller chercher vos médicaments en sortant du boulot, vous avez oublié d’acheter des anti-inflammatoires, la boîte de lait en poudre de bébé est vide, plus de produit pour nettoyer la prothèse dentaire de mamie. Dans ces cas, même si à vos yeux, il s'agit d'une urgence, cela n'en est pas réellement une! Le pharmacien est donc libre de fixer le montant de l’honoraire de garde. La loi dit juste que ce montant doit être raisonnable et clairement affiché sur la porte de l’officine. Ce surplus est à charge du patient.

Souvent, on nous réveille en pleine nuit juste pour une tétine!

On n’est pas des pigeons s’est rendu en caméra cachée dans des pharmacies de garde. Notre virée nocturne n’a pas révélé d’abus. La majorité des pharmaciens réclament le montant minimum légal : 5,24 euros. Certains demandent même moins.

Pourtant, il n’est pas rare que les pharmaciens se fassent réveiller en pleine nuit pour une boîte de préservatifs, une tétine pour bébé, du produit pour lentilles ou même du dentifrice. "Les gens pensent qu’une pharmacie de garde est un night shop", explique Denis Taton de l’Ordre des pharmaciens. "Il faut se rendre compte que c’est un service rendu au patient dans le cadre de la continuité des soins, qui doit se faire 24h sur 24."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK