La Maison Baudson: un atelier hors du temps, où tout se répare encore ou presque

Aujourd’hui on consulte souvent l’heure sur son téléphone portable mais il y a toujours un marché pour les montres, parce que ce sont de beaux objets et que leur mécanisme continue à fasciner.

Ceux pour qui les tic-tac n’ont aucun secret, ce sont bien sûr les horlogers. On s’est rendu à Namur, à La Maison Baudson, une horlogerie bijouterie de père en fils. Depuis 1981, Jean et Josiane y travaillent côte à côte, Jean est à l’atelier et Josiane s'occupe des clients.

Dans ce magasin se vendent encore des coucous, il y a un côté un peu magique avec ces boites à musique et ces coucous. Les coucous se vendent encore, surtout en période de fêtes: à Noël et bien sûr au Nouvel-An pour célébrer les douze coups de minuit!

Coté prix pour ce type de coucous artisanaux, on se situe entre 200 et 800 euros d’après l’horloger.

Où est-ce qu’on se forme au métier d’horloger?

Jean s’est formé à l’IATA, l'Institut d'Enseignement des Arts Techniques Sciences et Artisanat à Namur où il y a un département horlogerie. C’est la principale formation en Belgique francophone. Les études débutent en troisième secondaire et vont jusqu’en septième.

Nos apprentis horlogers sont tellement bien formés que les grandes maisons d’horlogerie suisses se les arrachent. Comme l’explique Jean, la Suisse propose des salaires et des postes attrayants alors qu’un jeune fraîchement sorti des études qui veut se lancer en tant qu’indépendant devra débourser énormément pour son lieu de travail et son matériel.

Quelles sont les réparations les plus courantes en matière d’horlogerie?

A la Maison Baudson ce sont les petites réparations: régler un bracelet, refaire un trou etc. Des petites réparations qui démarrent à 2,50 euros. Un prix que Jean et Josiane peuvent pratiquer puisqu’ils possèdent leur boutique et ne doivent pas payer de loyer mais s’ils avaient des frais supplémentaires, ils seraient obligés de les répercuter sur les prix.

Pourquoi les horlogers portent une blouse blanche?

Jean vous dira que c’est parce que c’est un docteur des montres, un chirurgien des mécanismes! C’est surtout parce que quand on travaille sur une montre, il ne faut surtout pas qu’une petite peluche de vêtement vienne s’infiltrer dans le mécanisme. Cette blouse blanche permet d’éviter ça. Et puis ça évite aussi d’abimer ses vêtements parce qu’il peut y avoir des éclats un petit peu chauds projetés sur les habits.

L’autre grand ennemi des rouages d’un mécanisme c’est la poussière! C’est pour ça que les horlogers mettent une cloche au-dessus de leur ouvrage quand ils le quittent. Et ils ont toujours une gomme Rodico sous la main, sorte de boule de patte collante qui permet de nettoyer la poussière ou encore les empreintes de doigts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK