La fronde des restaurateurs déterminés à ouvrir le 1er mai

A l’initiative du Collectif Wallonie Horeca, rejoint par une série de confrères bruxellois, une vidéo tourne depuis quelques jours sur internet. Les restaurateurs qui s’y retrouvent assènent un message : "On ouvre le 1er mai".

Un ultimatum à l'attention du monde politique

Cette vidéo qui tourne sur Facebook réunit une trentaine de chefs et patrons de restaurants dont treize chefs étoilés. L’objectif est de se rappeler au bon souvenir du monde politique et de refaire entendre la voix de ce secteur aux abois. Avec un message en forme d’ultimatum : "On ouvre le 1er mai".

Avec ou sans autorisation

En respectant les règles sanitaires en vigueur, tous ces responsables d’établissements se disent en effet prêts et déterminés à ouvrir les portes de leurs restaurants à partir du 1er mai (la date annoncée par le gouvernement mais sous réserve de changement). Avec ou sans autorisation officielle, ils veulent ouvrir pour sauver, disent-ils, leur personnel, les fournisseurs et colmater la brèche des faillites en cascade qui menacent le secteur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK

{INREAD}