La file au supermarché: comment y perdre le moins de temps possible?

Comme tout le monde, vous avez toujours l’impression que la file d’à côté avance plus vite que la vôtre ? Rien d'anormal : selon un auteur britannique, le cerveau humain perçoit l’attente comme longue lorsqu’il est immobile. Si vous faites quelque chose tout en faisant la file, vous n’aurez absolument plus la même sensation. Malgré tout, comment faire pour choisir celle qui va le plus vite ?

Tout d'abord, il s'agit de bien regarder qui fait la file. Il faut préférer une caisse où il n’y a qu’une personne avec un caddy bien rempli qu’une file où il y a plusieurs personnes avec de petits paniers. Un mathématicien s’est penché sur ce problème. Chaque personne passe plus ou moins le même temps à dire bonjour, au revoir, à débarrasser le tapis de caisse et à payer. Tout ça, ça prend environ 41 secondes par personne. Et scanner un objet, ça, c’est environ 3 secondes. Donc prenez vos calculettes : si une personne achète 100 articles, ça fera environ 341 secondes soit 5 grosses minutes. Mais s’il y a quatre personnes avec 20 articles, en tout, ça prendra 404 secondes (1’41 fois 4), soit 6 grosses minutes.

Selon un autre chercheur qui s’est penché sur cette question existentielle, il faut préférer la file de gauche. Car les gens étant majoritairement droitiers, ils auraient tendance à aller vers la droite. Le même spécialiste dit aussi qu’il faut préférer les caisses tenues par des femmes car elles sont plus efficaces et plus rapides que les hommes.

File unique

L'expérience de la file unique est tentée par certains magasins. C’est le cas des hypermarchés Carrefour. En 2014, ils ont tenté l’expérience dans leur magasin de Bierges. Expérience concluante puisqu’ils ont constaté une diminution du temps d’attente aux caisses. Et du coup, ils ont étendu le principe de file unique à une dizaine d’autres hypermarchés. Le principe, c’est qu’il n’y a qu’une seule file et qu’un panneau vous dit le numéro de la caisse qui se libère et vers laquelle vous devez vous diriger. Du côté de chez Carrefour, on nous précise que ça ne peut avoir lieu que dans des hypermarchés parce qu’il faut que le magasin soit grand. Et aussi qu’on garde toujours le principe de la caisse classique parce que vous aurez toujours des clients qui préfèrent choisir leur caisse.

Le self scanning

Toute la question du self scanning, c’est de savoir si la grande surface n’y serait pas perdante. Il y a eu l'été dernier une étude britannique qui a calculé les pertes engendrées par ce système. Elles seraient proches des 4% des ventes. Oubli volontaire ou pas de la part du client, c’est toujours difficile à dire. Mais on peut avoir un doute s’il s’agit d’une bouteille de champagne par exemple.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK