La congélation des aliments, ce qu'il est important de savoir

La congélation des aliments, ce qu'il est important de savoir
5 images
La congélation des aliments, ce qu'il est important de savoir - © hutchyb - Getty Images

En cette période de crise, les ménages veillent plus que d’habitude à leurs réserves. Les congélateurs font dès lors l’objet d’une attention accrue. Que contiennent-ils ? Que puis-je y mettre ? Combien de temps ?

Vos questions sont nombreuses et vous avez raison de vous en poser. Car dans ce domaine aussi, il est question de risques sanitaires importants. Voici les conseils avisés de Renaud De Bruyn, expert alimentation chez Ecoconso.

1. " Ne pas recongeler un aliment déjà congelé " la règle d’or et son exception

La congélation va éclater les cellules de l’aliment et donc, vous risquez d’avoir une propagation des micro-organismes beaucoup plus diluée après parce que toutes les cellules ayant été éclatées. Il n’y a quelque part plus de barrière au développement des micro-organismes. Puis, la congélation ne fait que stopper le développement des micro-organismes, elle ne les tue pas. Donc, on pourrait avoir un faux sentiment de sécurité en se disant : La congélation, elle va nettoyer mon aliment. Alors que ça ne fait que l’arrêter au stade où il était quand on l’a mis dans le congélateur. "

C’est pour cette raison également qu’il est illusoire de penser nettoyer un aliment, un masque ou un vêtement de ses éventuelles traces de coronavirus en les congelant.

Une température de -18 degrés ne tue pas, elle place simplement en hibernation.

Exception à la règle : on peut recongeler un aliment qui aurait été cuit après sa décongélation, même de la viande. " Les micro-organismes qui se seraient développés ont logiquement été tués pendant la cuisson, ou franchement limités par la cuisson, donc, on peut effectivement recongeler. "

2. Congeler un produit emballé sous atmosphère protectrice (ex : jambon), la bonne idée ?

L’atmosphère protectrice va éviter que le produit ne s’oxyde, que les graisses ne rancissent, par exemple, que le produit n’attrape un mauvais goût ou une mauvaise odeur suite à l’oxydation. Le garder au congélateur là-dedans va avoir le même effet. Lorsque vous congelez vos aliments, ils continuent à évoluer. C’est-à-dire que le développement microbiologique est arrêté, mais l’aliment n’est pas dans une sorte d’état neutre. Il va continuer à évoluer et, typiquement, des aliments qui sont gras, vont risquer de rancir. "

Essayer d’avoir des contenants qui sont adaptés pour congélateur. Comme un récipient en inox ou en verre.

Glisser directement sa barquette de jambon emballé dans une atmosphère protectrice est donc plutôt une bonne idée, mais il y a une réserve à cette idée que Renaud De Bruyn tient à souligner : "Ce sont des emballages qui n’ont pas été faits pour être au congélateur. Alors est-ce que ça pose un problème ou pas ? Ça dépendra du type de plastique et ça dépendra si c’est quelque chose que l’on prévoit de mettre au micro-ondes après pour le dégeler rapidement." Faire chauffer un aliment contenu dans du plastique au micro-ondes occasionne une migration plus ou moins importante, parfois problématique de particules de plastique vers l’aliment. L’emballage d’origine donc, n’est pas toujours le plus adéquat.

3. Combien de temps puis-je laisser un aliment dans le congélateur?

Plus le temps passe, plus vous risquez d’avoir un aliment qui est moins bon à manger, voire potentiellement, moins bon pour la santé.

On donne généralement pour simplifier la règle deux durées de congélation maximum : pas plus de trois mois pour la viande et jusqu’à un an pour les légumes. " Ce n’est pas d’un point de vue microbiologique, ce sont plus des réactions chimiques qui continuent à se faire durant la congélation. "

4. La glace qui se forme dans le sac ou la boîte autour du produit, est-ce le signe que l’aliment est devenu impropre à la consommation ?

Ce n’est pas un signe que l’aliment est dépassé, mais un signe peut-être qu’il est là depuis un moment.

" Ce n’est que de l’eau de condensation qui s’est accumulée. Cette humidité peut venir en partie de l’aliment, et peut être, en partie aussi, si c’est dans un sac qui n’est pas étanche par exemple, de l’humidité de l’air qui rentre, chaque fois qu’on ouvre le congélateur. C’est pour cela aussi que l’on conseille d’indiquer la date de mise en congélation sur l’emballage, parce que le temps passe vite l’air de rien et parfois on se rend compte qu’un aliment est là depuis deux, trois, six mois et donc, il n’est pas rare de retrouver dans un congélateur des produits dont on n’a plus aucune idée de quand on les a congelés. "

La rigueur est de mise donc. Renaud De Bruyn conseille donc un bon étiquetage des boites et des sacs pour une bonne gestion du contenu de votre congélateur. Ce sont des gestes simples qui peuvent non seulement vous éviter des ennuis, mais aussi du gaspillage.

Pour aller plus loin : " 7 conseils pour bien congeler ses aliments "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK