Fermeture de l'horeca : le secteur n'en peut plus et réagit !

Depuis ce lundi 19 octobre, tout le secteur de l'horeca est à l'arrêt ! L'une des mesures les plus fortes prises par le comité de concertation est en effet la fermeture des cafés et restaurants. Seul le take away est encore possible mais jusque 22h maximum.

Les fédérations de l'horeca ont décidé d'introduire un recours contre cette nouvelle mesure. Pour le secteur rien ne prouve que les restaurants sont réellement un lieu de haute contamination.

Les villes touristiques accusent le coup

Coup de sonde et regards croisés à Durbuy et La Roche en Ardenne, deux cités touristiques qui vivent très mal la fermeture des cafés et des restaurants.

Pour ces villes qui vivent quasi exclusivement autour de l'activité touristique, la fermeture des cafés et des restaurants est synonyme de paralysie totale. Ce lundi, Durbuy et La Roche en Ardenne avaient pris des allures de "villes fantômes".

C'est presque comme pendant le confinement...

Quelques rares visiteurs s'y promenaient ou mangeaient un sandwich sur les bancs publics. Mais sur les places et dans les rues, l'ambiance était au point mort. Une désertification touristique qui ne fait que commencer...    

Le restaurant de Tournai qui pleure

Vous l'avez peut-être vu sur les réseaux sociaux, un restaurateur en pleure a posté une vidéo pour exprimer son désarroi et sa colère.

On devrait se dire que ça va aller ? Mais putain, on en a ras-le-bol !

Son discours sur les réseaux sociaux était fort : "Depuis des mois, on fait des efforts, on a fait beaucoup d'investissements et tout ça pourquoi ? Pour finalement être obligés de fermer pendant un mois ! On devrait se dire que ça va aller ? Mais putain, on en a ras-le-bol !" Nous l'avons contacté pour qu'il témoigne en direct pendant l'émission.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK