L'enfant n'est pas un passager de moto comme un autre

Avec le retour des beaux jours, la tentation d'embarquer un enfant sur sa moto est présente. Vrai balade ou quelques mètres à peine pour le contenter, attention cependant aux accidents trop vite arrivés et au matériel non adapté.

Depuis 2011 et la "loi Schouppe", du nom de l'ancien secrétaire d'Etat à la Mobilité, des balises ont été posées pour encadrer le transport d'enfants à moto. Ainsi, seuls les enfants de trois ans et plus peuvent prendre place en tant que passager. Et encore, jusqu'à l'âge de huit ans, ils doivent être installés dans un siège enfant spécifique et le véhicule ne peut excéder 125 cc. Au-delà de huit ans, il n'y a plus de restriction.

Des vêtements adaptés

La législation ne fait pas de différence entre pilote et passager concernant les vêtements de protection. Bien entendu, le casque reste obligatoire, mais en plus, tout motard doit être équipé d'une veste à manches longues, de gants, d'un pantalon long et de chaussures protégeant les chevilles. C'est bien, mais nulle part, il n'est précisé que ces vêtements doivent être spécifiques à la moto et renforcés par des protections homologuées. Les plus inconscients pourraient donc circuler avec un pantalon de jogging et des gants de vaisselle !

Comme on imagine mal les motards mettre en danger la vie de leurs enfants, les fabricants de vêtements moto ont développé des gammes spécifiques pour les jeunes passagers. Tablez sur 45€ pour un pantalon, 55€ pour une veste, 20€ pour les gants et 90€ pour le casque : à condition d'avoir déjà les bottines, c'est le minimum !

L'accessoire oublié (mais obligatoire)

En plus de ce montant, il faut encore prévoir un petit budget pour le siège enfant obligatoire. Un modèle universel se négocie à un peu plus de 200€. Il se fixe avec des sangles à la selle du scooter et dispose d'étriers pour insérer les pieds. Bien entendu, il n'y a pas de ceinture de sécurité pour éviter que l'enfant ne reste accroché au scooter en cas de chute.

Pour faciliter le maintien du petit passager, le pilote peut aussi enfiler une ceinture abdominale équipée de poignées auxquelles l'enfant peut s'accrocher. Un élément bien pratique et qui coûte moins de 30€

Au total, le budget à prévoir est donc de 500€. Mais il évoluera au fil du temps puisque l'enfant grandira inexorablement. Les vêtements ont beau être moins chers que ceux destinés aux adultes, on devra les remplacer plus souvent...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK