Immobilier, quid des loyers durant la période de confinement du coronavirus ?

Immobilier, quid des loyers durant la période de confinement du coronavirus ?
Immobilier, quid des loyers durant la période de confinement du coronavirus ? - © Catherine Falls Commercial - Getty Images

Le covid-19 plonge le pays dans l'incertitude ! L'économie est au ralenti, les salaires diminuent... les locataires craignent de ne plus pouvoir payer leur loyer. 

Les locataires demandent qu'on prenne des mesures en leur faveur 

Revendique José Garcia, le secrétaire général du syndicat des locataires. Mais beaucoup de questions restent sans réponse...

Un locataire peut-il se dispenser de régler son loyer?

Le locataire ne peut se dispenser de régler son loyer !

En règle générale, le locataire doit payer son loyer mais face à cette situation inédite, cela doit être du cas par cas.  

Du côté du syndicat des propriétaires et copropriétaires, ce qu'on veut éviter "c'est que certains locataires dans le cas d'un effet d'aubaine partent du principe qu'ils ne doivent plus payer leur loyer".

Pour les baux de logement, les locataires continuent à jouir du bien tout à fait normalement. Il est normal que les loyers soient honorés, les revenus, même si inférieurs, devraient pouvoir faire face à la situation.

Les bailleurs doivent faire preuve de compréhension.

Pour ceux qui pourraient quand même se trouver dans une situation délicate, le syndicat des propriétaires invite les bailleurs à faire preuve de compréhension et suggère qu'un accord entre propriétaires et locataires soit trouvé dans le cadre d'un moratoire.

Nous ne visons pas ici les locataires qui sont en retard de loyer depuis plusieurs mois !

"La situation de ces locataires n'a rien à voir avec l'épidémie de coronavirus" précise le communiqué . 

Pour José Garcia secrétaire général du syndicat des locataires, il faut éviter durant cette période toute augmentation de loyer par le gel de l'indexation. Le bailleur pourrait aussi offrir la possibilité de postposer le paiement en cas de problème financier ou encore, la possibilité de négocier un loyer moins cher quand le logement loué n'est pas conforme aux règles de salubrité et de confort minimal. 

Qu'en est-il des locations commerciales ?

Les commerçants se sont vu imposer la fermeture de leur établissement. Privés de leur revenus, il sera difficile de payer la location de leur surface commerciale !

"Les propriétaire auront intérêt à faire un geste" précise José Garcia. Une négociation sera nécessaire si on veut maintenir une bonne relation bailleur locataire.

Quid des fins de bails et entrées dans les lieux ?

Dans le contexte actuel l'idéal, c'est que chacun reste en place là où il est. "Personne dans le cadre de la période de confinement ne sera mis dehors de son logement" précise le Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires 

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, il faut respecter les mesures de confinement décrétées par les Autorités publiques.

Bien mis en location, quid des visites ?

Il est clair que dans le cadre du confinement demandé par les Autorités, les visites dans le cadre de relocation ne sont pas envisageables. Le locataire occupant les lieux est parfaitement en droit de s'opposer à la visite. 

En conclusion, durant la durée du confinement bailleurs et locataires devront sans doute mettre de l'eau dans leur vin et faire preuve de bon sens et de compréhension. 


►►► À lire aussi : Vous ne parvenez plus à payer votre emprunt hypothécaire à cause de la crise du coronavirus ? Voici comment vous aide le Gouvernement


 

JT du 27/03/20 - Chômage temporaire : difficulté de paiement du loyer en fin de mois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK