Hydrolades et kombuchas, les nouvelles alternatives à l'alcool

En plein tournée minérale, Vroumekes, les vans bruxellois proposaient une tournée locale, pour partir à la découverte de nouvelles alternatives aux boissons alcoolisées proposées par des entreprises bruxelloises.

Quand on souhaite ne pas boire d'alcool dans un bar, un restaurant, à la maison ou à une fête d'anniversaire, les options que l'on a devant nous manquent souvent d'originalité... Sodas et jus, eaux, thé ou café... Mais ça c'était avant! Aujourd'hui de nouvelles boissons non alcoolisées font leur apparition sur le marché et rencontrent un véritable succès. Vous n'avez donc plus aucune excuse pour ne pas participer à à la tournée minérale!

Hydrolatez-vous!

Premier arrêt à Schaerbeek, chez Simone à soif qui propose des hydrolades aux goûts originaux. Vous ne connaissiez pas le mot hydrolade? C'est normal! L'hydrolade, a été inventée par Simone a soif! Personne n'utilisait les hydrolats dans des boissons avant ces entrepreneurs bruxellois!

Une hydrolade Simone a soif est donc composée d'eau, de jus de fruits et d'hydrolats. Mais qu'est-ce qu'un hydrolat? Antoine De Menten, responsable communication Simone à soif:

" L'hydrolat c'est une eau essentielle issue de la vapeur des plantes. "

Pour obtenir un litre d'hydrolat, il faut distiller un kilo de plantes.  

Les fruits, les légumes et les plantes utilisés dans Simone à soif sont tous issus de l'agriculture biologique et sont produits localement. L'avantage de Simone à soif, c'est de proposer des boissons très peu sucrées. On trouve en effet moins de cinq grammes de sucre par 100ml. Il est aussi important de souligner qu'aucun sucre, ni colorant, ni additifs ne sont ajoutés dans les hydrolades. Ce qui fait de Simone à soif une belle alternative aux jus de fruits et sodas classiques souvent trop sucrés.

Des goûts originaux

L'autre point fort de Simone a soif, c'est de proposer des goûts originaux et uniques sur la marché: concombre menthe, fraise mélisse, pomme géranium et poire immortelle. Les bouteilles de 33cl se vendent 1,89€ et celles d'un litre se vendent à 4,30€.

Les boissons fermentées ont la côte

Deuxième arrêt chez Fermenthings à Jette. Ce magasin ne propose que des produits fermentés dans ses rayons. Cédric Dautinger, responsable de communication Fermenthings:

La fermentation est un principe utilisé depuis la nuit des temps. Vous consommez des produits fermentés tous les jours: le café, le fromage, la bière, le pain... 

Au rayon des boissons non alcoolisées, il existe trois types de boissons fermentées qui ont la côte pour le moment.

Le kéfir: il existe deux types de kéfir, de lait ou de fruits. Le kéfir de fruits est fait à base de graines de kéfir, d'eau, de sucre et de fruits. Le résultat donne une boisson peu sucrée et légèrement pétillante avec une touche fruitée.

Le kombucha: est fait à base d'une souche de levures, de thé, de sucre et de fruits. La boisson est légèrement acidulée et fruitée.

Le ginger bug: est la seule boisson fermentée réalisée sans souche. Elle uniquement composée de gingembre rapé, d'eau et de sucre. Le ginger bug est une boisson gazeuse acidulée.

Il est possible de faire ses boissons fermentées à la maison. Attention cependant que comme il s'agit de manipuler des organismes vivants, il faut être extrêmement rigoureux en terme d'hygiène afin de ne pas développer des bactéries non voulues. 

Pour trouver les souches pour démarrer vos boissons vous pouvez soit vous rendre en magasin bio, soit chez fermenthings qui en partage gratuitement, soit en adhérant une communauté d'échanges de ferments.

Ces boissons sont non alcoolisées... ou presque! "La fermentation est un procédé qui transforme légèrement le sucre en alcool mais le taux d'alcool dans chaque boisson est très faible: il est inférieur à 1,5% et ne doit donc pas figurer sur l'étiquette" explique Cédric Dautinger, chargé de communication de Fermenthings.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK