Gel hydroalcoolique, oui mais pas n'importe lequel !

Dans le meilleur des cas, c'est devenu un réflexe : mettre du gel hydroalcoolique en entrant dans un magasin, en quittant le bureau, en montant en voiture... Un geste qui procure un sentiment de sécurité mais encore faut-il que le produit soit conforme, ce qui est loin d'être toujours le cas.

Selon une enquête menée par la Répression des Fraudes en France, les 3/4 de ces préparations ne respecteraient pas les prescriptions requises ! En Belgique, Test Achats arrive d'ailleurs à des conclusions similaires. Les manquements portent essentiellement sur un défaut d'étiquetage ou sur des formulations inefficaces. 

D'où cette question :

Comment reconnaître un gel hydroalcoolique conforme ?

Pour éliminer les virus, la meilleure des solutions, tous les hygiénistes en conviennent, c'est encore le lavage approfondi des mains à l'eau et au savon. Il faut donc toujours privilégier cette option lorsqu'elle est accessible. Comme c'est loin d'être toujours le cas, l'alternative consiste à recourir aux gels hydroalcooliques, comme nous le faisons depuis le printemps dernier. La première vague Covid a provoqué un véritable rush sur ce produit à tel point qu'on a pu assister ça et là à des ruptures des stock.

Comme toujours, quand un produit est extrêmement demandé, il se trouve des personnes peu scrupuleuses pour essayer d'écouler sur le marché des versions non conformes et souvent meilleur marché. A cet égard, et comme pour tous les produits de santé, la prudence s'impose avec les commandes passées sur internet.

Aujourd'hui, le litre de gel tourne autour des 40 euros chez nous alors qu'en France, il s'échange à environ 25 euros le litre.

Quelle composition doit-il avoir pour être efficace ?

La formulation du gel hydroalcoolique est très simple.

Plus il y a d'alcool, plus la solution est efficace.

3 images
Composition du gel hydroalcoolique © Getty Images

Pour l'essentiel, il contient :

  • de l'alcool : Pendant la première vague, l'OMS recommandait 60% d'alcool pour avoir une action sur les bactéries, les virus et les champignons. Aujourd'hui, on place la barre à 70%.Les formulations délivrées en pharmacie sont d'ailleurs de cet ordre.
  • un émollient : cette substance va permettre de moins décaper les mains et de maintenir un bon état cutané.Il s'agit souvent de glycérine ou d'amande douce. 
  • un antiseptique (parfois).

Même si nous utilisons désormais le gel de manière récurrente, sans trop y penser, il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'un produit inflammable et dangereux pour les yeux. Il convient donc de l'utiliser en respectant les précautions d'usage et en vérifiant aussi la durée de validité.

Comment utiliser le gel hydroalcoolique ?

Pour être efficace, il doit être appliqué correctement, pendant 30 secondes, à la manière d'un lavage de mains. Cela signifie qu'il faut frictionner les paumes l'une contre l'autre, passer sur le dos de la main, dans les espaces interdigitaux aussi sans oublier les poignets.

3 images
Utilisation du gel hydroalcoolique © Getty Images

Comment éviter les risques liés à l'usage ?

  • Il y a de l'alcool donc, le produit est inflammable
  • Eviter tout contact avec vos yeux
  • Tenir hors de portée des enfants
  • Ne pas exposer au soleil

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK