Forer, carreler, poncer : yes, we can !

Ça sent le vécu : vous avez envie d'accrocher un miroir mais il est lourd et idéalement, il faudrait préalablement forer le mur… Ça sent la frustration : vous auriez bien changé de plafonnier mais pour cela, il faudrait encore déranger un copain alors vous laissez tomber… Ça sent le gâchis : vous avez mal préparé une surface à peindre et votre meuble s'écaille au premier coup reçu.

Bref, bricoler quand on ne connaît pas le b.a.- ba, ça ne s'improvise pas et bien souvent, c'est une source de frustration.

Les débrouillardes : le b.a.- ba du bricolage

C'est en partant de ce constat, et de sa propre expérience, que Lucie Thiele a eu l'idée de lancer "les débrouillardes". Oui, le nom s'énonce au féminin car il faut bien le dire ce sont majoritairement des femmes qui ont saisi la balle au bond, à hauteur de 60% environ.

"Les débrouillardes" donc ce sont des ateliers de peinture, menuiserie, plomberie, électricité, etc... pour apprendre les rudiments nécessaires à l'entretien de son logement. Pas besoin pour ça de passer par un long apprentissage, les formations sont données par des professionnels sous forme d'ateliers d'une demi journée.

Covid oblige, un maximum de 8 personnes se retrouvent autour d'une thématique soit à Seraing, soit à Bruxelles en compagnie d'un formateur et le matériel est fourni. La séance commence par 1 heure de théorie avant de passer à la mise en pratique. Bien sûr cela ne fera pas de vous un entrepreneur mais n'empêche, cela devrait être suffisant pour vous rendre autonome.

[Journée 2 en 1] Le matin ; cours de PLOMBERIE niveau 1, après-midi ; cours d'ELECTRICITE niveau 1 ⏩ une journée idéale...

Publiée par Les Débrouillardes sur Dimanche 27 septembre 2020

Concrètement, en suivant le cours de plomberie par exemple, vous devriez être capable de réparer une chasse qui fuit, un robinet qui coule ou de changer de mousseur. A l'issue du cours de forage, vous saurez quelle mèche utiliser sur quel support et vous en aurez en sus quelques astuces comme le fait de mettre du scotch sur une surface carrelée pour éviter les éclats. Cela ne fera pas de vous un(e) pro mais cela vous permettra de faire face aux bricolages domestiques les plus courants.

Si vous avez envie de rénover une maison de fond en comble, certaines thématiques font l'objet de stages et parfois même pour les enfants.

Combien ça coûte ? Comptez une soixantaine d'euros la demi-journée, matériel inclus et 250 euros pour les stages de 15h.

A vos foreuses, ponceuses, visseuses, ce sont vos copains qui vont être contents !

[Menuiserie] Envie de créer votre table de nuit ? une table de salon ? ... ???? ⚠️Places limitées - 3 places...

Publiée par Les Débrouillardes sur Jeudi 1 octobre 2020
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK