Feu vert pour l'utilisation des farines animales ?

La maladie de la vache folle est un très mauvais souvenir qui reste dans toutes les mémoires. Le retour possible des protéines animales transformées dans les fermes annonce-t-il une crise identique ?

Nicolas Marchal, conseiller du secteur animal à la Fédération Wallonne de l'Agriculture, rassure sur ce point.

Des espèces d'animaux sont censées en manger

Les ruminants - vaches, chèvres, moutons - ne sont pas du tout concernés. Seuls les monogastriques - poissons, volailles et porcins - consommeront ces farines animales sous conditions. 

Une ferme avec un élevage de vaches et de cochons ne pourra pas avoir des farines avec des protéines animales dedans.

L'AFSCA sera garante de l'utilisation

"Il faudra demander un agrément à l'AFSCA (Agence pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) pour pouvoir produire et vendre ces aliments. Des contrôles iront de pair avec une surveillance mise en place il y a plus de vingt ans", souligne Stéphanie Maquoi, porte-parole de l'agence. Le cannibalisme est d'office mis de côté. 

Il est strictement interdit de nourrir un animal avec sa propre espèce.

Protéines animales et pas végétales: une question de prix

Quel intérêt ont les producteurs à utiliser des protéines animales transformées plutôt que des végétales ?

C'est une question de prix selon Nicolas Marchal de la FWA. Cela pourrait coûter moins cher en tout cas à la production pour deux raisons. La première, c'est que le rendement à la transformation est plus élevé. Et la deuxième, c'est qu'on consommera moins de soja dont le prix baissera. La culture du soja au Brésil et en Argentine est à l'origine d'une déforestation excessive.

D'après Nicolas Marchal, la Belgique, la Wallonie et 26 pays européens (la France exceptée) sont favorable à ce retour des protéines animales transformées pour l'alimentation des animaux monogastriques. Si la Commission Européenne donne son feu vert, le nouveau règlement devrait être adopté à l'automne prochain.


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK