Festival d'été : pourquoi les prix des tickets ne cessent d'augmenter ?

Vous êtes sans doute nombreux à vous rendre à des festivals cet été. Étant donné que les prix d'entrée ne cessent de changer, nous avons fait le point sur ces événements.

  • Les Francofolies : 30,50€ pour un pass à la journée. Vous devrez compter un prix de ticket en plus si vous voulez voir les têtes d'affiche qui ne se produisent pas dans le village.
  • Les Ardentes : 150€ pour 4 jours. Vous pouvez prendre la formule VIP du festival qui s'élève à 175€ par jour ou 375€ pour les quatre jours.
  • Werchter : 236€ pour le pass complet. Une journée coûtera 100€.
  • Couleur café : 95€ pour les 3 jours.
  • Tomorrowland : c'est le deuxième festival le plus cher du monde, juste derrière Coachella en Californie. Vous déboursez environ 257€ par jour tout compris !

Les prix augmentent d'année en année pour plusieurs raisons. Premièrement, la hausse du cachet des artistes. L'industrie du disque n'est plus ce qu'elle était : les artistes gagnent leur vie principalement grâce aux concerts. Par exemple, il faut compter environ 1 million d'euros pour faire venir Bruce Springsteen. Même si chaque festival a sa spécificité en termes de programmation (line-up), c'est la course à celui qui réservera le groupe ou l'artiste le premier. Les prix peuvent donc grimper très rapidement à cause d'un artiste. C'est le principe de l'inflation.

Deuxièmement, parce que des groupes deviennent "intéressants" parce qu'ils se font rares. Ceux-là coûtent extrêmement cher aux festivals.

Finalement, il y a une augmentation du niveau d'exigence du public. Un festival, ce n'est pas que des artistes. C'est aussi un lieu, un décor ou encore un scénario. La concurrence est rude parce que le monde du festival ne cesse de grandir. La loi de l'offre et de la demande s'applique plus que jamais.

Les festivals ont la cote !

Chaque année, des plaintes sont déposées au SPF Economie parce que le prix est considéré comme trop élevé. Mais, même si le prix augmente, les festivaliers continuent de s'y rendre parce que c'est l'activité principale de l'été. La "saison des festivals" est l'événement incontournable des grandes vacances. En moyenne, un jeune dépense 300€ pour 3 jours de festival. Le budget est donc là puisque les gens paient et les organisateurs le savent.

Le cachet d'un groupe ou d'un artiste est fixé par ces derniers. Une fois qu'il connait le prix d'un artiste, l'organisateur fait une offre parce qu'il doit encore payer les billets d'avion, les bus, le matériel, les hôtels, les musiciens ou encore les repas. C'est ensuite à l'artiste d'accepter ou non l'offre. Parfois, les organisateurs tombent bien dans l'itinéraire de l'artiste donc il paiera moins cher les déplacements. Il y aussi la date, l'heure ou encore la scène qui entrent en ligne de compte. Les vues sur Youtube, les écoutes Spotify et le nombre de personne que le groupe ou l'artiste est "censé" ramener sont des facteurs qui jouent. Ça s'appelle la "valeur" de l'artiste.

Grâce aux festivals, nous pouvons voir des têtes d'affiche mais également des petits groupes moins connus. Malheureusement, ces artistes sont généralement payés moins que les autres à cause de ce jeu d'inflation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK