Faire ses courses en France : un bon plan ?

L’an dernier, les Belges ont acheté pour 616 millions d’euros dans nos pays voisins, principalement en France. Et les magasins français le savent : les grandes enseignes présentes à Givet n’hésitent pas à attirer les clients belges de la frontière et bien au-delà avec des publicités dans la presse régionale… Mais les prix valent-ils vraiment le déplacement ?

Pour le savoir, nous avons pris la direction de Givet, située à 60 km de Namur. Sur le parking de l’hypermarché, la moitié des véhicules au moins ont des plaques belges…

Un coup d’œil dans les coffres et chariots nous donne rapidement une idée des produits que les clients belges achètent en France : eau, fromages et autres produits laitiers, sodas, et vins notamment. Sur base de cette observation, nous relevons les prix d’une dizaine de produits courants et nous les comparons avec la même enseigne en Belgique. Des produits exactement identiques, hors promotion.

Dans le rayon fromage, pour un camembert de 250 grammes d’une marque bien connue, vous débourserez en France 1.54 euro, contre 2.19 euros de l’autre côté de la frontière, soit 65 centimes de plus.

Des chariots remplis de bouteilles d’eau

Dans le supermarché, nous reconnaissons facilement les clients belges à leurs chariots remplis de bouteilles d’eau. Le pack de 6 bouteilles d’1.5L coûte à Givet 1.08 euro contre 1.98 euro en Belgique. A marque égale toujours, nous relevons une différence de 76 centimes sur une boîte de 500 grammes de pâtes d’une grande marque. Un bidon de lessive vendu au prix de 7.04 euros en France vous coûtera 10.30 euros en Belgique.

Selon Intermarché, l’écart de prix entre la France et la Belgique correspond aux accises belges appliquées sur les bouteilles d’eau.

D’autres facteurs entrent également en compte nous explique-t-on, les charges patronales, la concurrence plus forte entre enseignes, le poids des magasins en Belgique beaucoup plus faible qu’en France où Intermarché est au coude à coude avec les autres grandes enseignes.

Des écarts moins importants sur les marques propres de l’enseigne

Sur une boîte de céréales au chocolat grand format, la différence s’élève à deux euros… Et une bouteille de cola vous coûtera 1.39 euro contre 2014 en Belgique. A noter, les écarts sont beaucoup moins importants sur les marques propres de l’enseigne, nous l’avons constaté par exemple pour le lait ou les céréales.

Heureusement, certains produits sont tout de même moins chers chez nous, nous trouvons les tomates, un gel douche choisi au hasard, par exemple, et bien sûr la bière qui reste souvent moins chère en Belgique, comme les cigarettes. Pour les vins et champagnes par contre, le déplacement peut rapidement valoir le déplacement. Des écarts d’un à deux euros sont monnaie courante sur des bouteilles de vin identiques, pour le champagne vous pourrez épargner jusqu’à 8,90 euros sur une seule bouteille !

Reportage et explications de Benjamin Maréchal sur notre plateau du JT 13 h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK