Faillites d'entreprises liées à la crise du coronavirus : le pire est sans doute encore à venir

Faillites d'entreprises liées à la crise du coronavirus : le pire est sans doute encore à venir
Faillites d'entreprises liées à la crise du coronavirus : le pire est sans doute encore à venir - © sarote pruksachat - Getty Images

A l’image des magasins Wibra, la semaine dernière, on ne compte plus les annonces de faillites, fermetures et pertes d’emploi liées à l’épidémie de Covid-19. Même si, actuellement, on dénombre moins de faillites d’entreprises que l'an dernier, il faut se méfier des apparences.

Au cours des 9 premiers mois de 2020, on a dénombré 6.128 faillites en Belgique. C’est 30% de faillites en moins que l’an dernier pour la même période. Mais attention, la réalité du terrain économique n’est pas du tout rose pour autant.

Nous craignons un tsunami de faillites dès début 2021 !

30% de faillites en moins que l’an dernier : un chiffre étonnant qui pourrait apparaître comme une bonne nouvelle mais qui donne en fait une idée faussée de la réalité, comme l’explique Pierre- Frédéric Nyst, Président de l’UCM (Union des Classes Moyennes) : "Il y a certainement des sociétés qui vivent un peu de façon artificielle grâce aux aides. Ces aides étaient vraiment nécessaires bien sûr, mais elles ne vont pas être éternelles et à un moment si la relance économique n’est pas là, si le chiffre d’affaires n’augmente pas, on va se retrouver avec des catastrophes… Nous craignons un tsunami de faillites dès début 2021"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK