Étiquettes sur les bouteilles de bière: vérifions aussi les lieux de fabrication

Étiquettes présentes sur les bouteilles de bière: vérifions aussi les lieux de production
Étiquettes présentes sur les bouteilles de bière: vérifions aussi les lieux de production - © Shane808 - Getty Images/iStockphoto

Etes-vous sûr que la bière que vous buvez est vraiment produite par le brasseur de l’étiquette? Ce matin dans la DH, nous avons repéré un petit coup de gueule venant de la Brasserie de la Senne. Son responsable parle de concurrence déloyale entre ceux qui produisent la bière et qui s'occupent de la vendre et ceux qui s'occupent de la vendre sans la fabriquer.

Nous avons donc appelé Bernard Leboucq, l'un des deux fondateurs de la Brasserie de la Senne. Il précise que pour l'instant, leurs cuves de bière se trouvent à Molenbeek car ils sont en plein déménagement. Ils sont en effet en train de construire une nouvelle brasserie tout près de Tour & Taxis. Pour lui, " Il y a de nombreuses brasseries qui vendent de la bière mais qui ne s'occupent pas de sa production. Il y a par exemple la brasserie Anders et la brasserie de Proef. Actuellement en Wallonie, il y a des brasseries qui vont se spécialiser dans ce secteur, ce sont d'ailleurs de grands professionnels. Pour fabriquer toutes les bières à façon qu'on trouve actuellement sur le marché, il faut être un grand maître brasseur. C'est un véritable coup de force ".

Une notion d'artisan mise en danger?

" Le problème lorsque l'on ne retrouve pas le lieu de la fabrication, d'après Bertrand Leboucq, c'est qu'il y a une vraie perte de valeur de la notion d'artisan. Il y a une mise en danger du métier. Il y a la création d'une bulle spéculative où l'on dit sans arrêt que les brasseries poussent comme des champignons, mais ce n'est pas vrai. Les marques de bière poussent comme des champignons, mais elle ne sont plus produites par des vraies brasseries. Selon nous, ça met la notion d'artisan en danger "

Sur le terrain, on peut remarquer que les gens sont de plus en plus intelligents. Ils font moins confiance à ce qu'on leur raconte, aux belles étiquettes. Ils se rendent compte petit à petit de la supercherie. Même s'il y a eu un boom de bières à façon il y a deux ans, ce n'est pas pour cette raison qu'il y a un énorme succès. En Wallonie, un label a été créé pour défendre les vrais produits locaux. A la brasserie de la Senne, ils ne sont pas spécialement pour la multiplication des labels et ils s'en remettent à l'intelligence des consommateurs.

Bernard Leboucq souligne enfin qu'ils ne sont pas là pour pousser des coups de gueule tout le temps, mais qu'ils sont là pour rappeler que derrière les étiquettes on peut aussi s'interroger sur les lieux de fabrication.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK