Et si on tricotait avec ses bras?

C’est la grande tendance de l’hiver: des plaids et des écharpes XXL, comprenez en laine très très épaisse. Le nom de celle-ci? Chunk. Son mode d’emploi est plutôt original. En clair, pour la tricoter, les aiguilles même les plus grosses sont inutiles. La seule solution, ce sont les bras!

Avec cette mode, le tricot fait office de véritable sport. Car il en faut des muscles pour ne pas s’épuiser à la tâche… Surtout si vous voulez tricoter un plaid ! Il faut au moins quatre kilos de laine. Imaginez donc l’état de vos bras ! Pour y arriver, un conseil : être assis confortablement et garder la pelote à ses pieds pour que l’ouvrage tombe sur les jambes au fur et à mesure qu’il se termine. Ainsi, le poids de la laine n’est pas que sur le haut du corps.

Autre solution aussi avec de la laine ultra épaisse: tricoter juste avec les mains, à plat sur une table, pour nouer le tout comme il se doit. C’est moins fatigant et plus simple, le résultat étant davantage meilleur car les mailles sont plus serrées.

Quel budget?

Oui mais… A regarder les nombreux tutoriels sur Youtube, il ne faut pas croire que le tricot avec les bras est à la portée de tout le monde. C’est tout sauf simple. Il faut vraiment rester concentré car des erreurs sont vite arrivées, surtout si on est débutant. Et là, cela risque de faire mal, d’autant plus mal pour l’ego mais aussi pour le portefeuille. Car la Chunk n’est pas donnée. Il faut compter quelques dix euros pour une pelote de laine synthétique. Et le prix augmente bien évidemment si la laine est pure… D’où un gros budget à prévoir si vous souhaitez faire un plaid: cela peut vite monter à 400-500 euros dans ce cas-là. Pour une écharpe, c’est plus démocratique… Deux à trois pelotes sont nécessaires, donc on peut s’en sortir pour 30 euros.

Reste le style. Et ce n’est pas une mince affaire! Pour avoir un beau rendu, il faut que les mailles soient bien serrées, ce qui n’est pas simple puisqu’on tricote avec les bras, lesquels ne sont pas toujours minces. Un problème alors, l’écharpe peut vite ressembler à un filet de pêche si on n’a pas la main. De quoi désespérer… Mais certaines y arrivent et même très bien. Tout dépend encore une fois de la technique adoptée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK