Et si vous deveniez famille d'accueil pour chatons?

Des chatons d'à peine quelques jours retrouvés dans le fond du jardin, abandonnés dans des caisses en carton ou dans des sacs poubelle. Le début du printemps est une période intense pour les refuges animaliers qui voient arriver des dizaines de petites de boules de poils. "Cette année, les naissances ont débuté plus tôt que d'habitude. Les chattes ont eu des chaleurs précoces à cause des longues périodes d'ensoleillement du mois de février", explique Gaëtan Sgualdino, président de la SPA de La Louvière. Conséquence : les refuges sont proches de la saturation. "On a déjà atteint notre capacité d'accueil maximale et nos trente familles d'accueil sont full alors que le pic des naissances n'a pas encore été atteint", s'inquiète le président du refuge qui lance un appel aux volontaires. "Idéalement, il faudrait une cinquantaine de familles d'accueil."

On veut à tout prix éviter d'euthanasier des chatons

Si certains refuges n'ont parfois d'autre choix que de recourir à l'euthanasie, à la SPA de La Louvière, ce n'est en aucun cas une option. "On refuse d'euthansasier des portées. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons mis en place une cellule spéciale chargée de recruter et d'encadrer les familles d'accueil."

Pour pouponner une portée de chatons, pas besoin d'infrastructure ou d'expertise particulière. Il faut juste de la disponibilité et de l'amour. "Nous fournissons tout : croquettes, litière, vaccins, soins vétérinaires et biberons si les chatons ont été recueillis sans leur maman", précise le président de la SPA. "C'est un très chouette projet à mener en famille. Les enfants adorent s'occuper des petits chatons, leur donner le biberon, les câliner." La prise en charge dure en moyenne dix semaines, le temps que les chatons soient sevrés et puissent partir à l'adoption.

Si vous avez envie de vous lancer dans l’aventure et d’accueillir des chatons le temps de quelques semaines, n’hésitez pas à contacter le refuge pour le plus proche de vous. Ils sont répertoriés sur le site internet de Cap Chats.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK