Du caviar de criquets: on a osé (goûter)

Comment élever ses propres insectes, et comment les cuisiner chez soi ?

Rendez-vous chez Laurent Braquet à Havelange. Il élève des vers de farine chez lui et les revend. Il montre des larves adultes. Ce sont elles que l'on peut manger. Qu'est-ce qu'elles ont de plus que ce que nous mangeons d'habitude ? Il nous a expliqué.

Comment ça marche, un élevage de vers de farine ?

"Les larves sont hyper-protéinées et riches en Oméga 3, 6 et 9", dit-il en montrant quelques larves dans la paume de sa main. Ces larves, conservées dans des boîtes fermées sur un lit de farine, n'ont pas besoin d'eau: elles se contentent des épluchures qu'on leur donne.

Un seul kit suffit; on y ajoute de la farine. Laurent  précise bien qu' "Il ne faut pas oublier de perpétuer l'élevage et effectivement, après chaque mois, garder une partie pour poursuivre l'élevage et garder une partie pour votre consommation."

Un rendement incroyable

Pour un kilo de nourriture animale, on obtient 1 kilo de boeuf, 2 kilos de porc, 3 kilos de volaille. Et ... près de 10 kilos de criquets ou de vers de farine. Pas mal, non ?

C'est pas très appétissant, alors comment on les prépare ?

Laurent les déshydrate et les réduit en farine. Ainsi, il peut les utiliser dans toutes les préparations culinaires: biscuits, pain, par exemple.

On peut aussi préparer des hamburgers. A ce propos, c'est bon à savoir: selon un responsable de la FAO, d'ici une dizaine d'années, un hamburger, comme nous les connaissons aujourd'hui, coûtera une centaine d'euros ! Tandis qu'un bug burger (de l'anglais bug qui signifie insecte) ne coûtera pas plus de 10 euros.

Vous êtes plutôt produit de luxe ?

Alors, dégustez le caviar belge de criquets. Une invention belge, donc, de Jean-Philippe Draye, créateur de la marque de caviar de criquets WOC. Il nous montre comment il décortique les criquets un à une, et fabrique des perles, une à une aussi. Il passe de 6 à 8 heures de travail pour fabriquer un kilo de caviar.

Jean-Philippe compare les prix: "Pour un caviar normal, il faut compter un bon deux mille euros du kilo. Pour un caviar d'escargots, on est à 1 800 euros du kilo. Et nous, on est entre 1 350 et 1 400 euros du kilo."

En Belgique certains grillons, criquets, vers et certaines chenilles, sont autorisés à la consommation humaine. A vous de choisir. Et bonne dégustation !


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK