Disparition des échantillons de gel douche dans les hôtels?

temporary-20180517013302
temporary-20180517013302 - © NeonJellyfish - Getty Images/iStockphoto

Est-ce que vous avez déjà repris à la maison les petits échantillons qu'on trouve dans les salles de bains des hôtels? Allez, avouez... Mais sachez que, si vous êtes dans le cas, cela ne sera bientôt plus possible, ces petites fioles étant vouées à disparaître. 

Pourquoi? Est-ce là une énième mesure d'économie? Eh bien non, c'est avant tout une mesure écologique. Parce que tous ces petits flacons de shampoing, de gel douche, de crème, cela représente beaucoup de plastique. Souvent, on ne les utilise qu'une fois ou deux et ils sont jetés alors qu'il y a encore du produit à l'intérieur. Et puis, il paraît aussi que les bouchons de ces petits flacons tombent souvent dans les lavabos et bouchent les tuyauteries. Autant de raisons pour les supprimer des salles de bains des chambres d'hôtel. C'est en tout cas ce que comptent faire deux grands groupes internationaux: Intercontinental Hotels et Marriott International.

Les échantillons remplacés par des flacons accrochés au mur

Cependant, soyez rassurés s'il vous arrive d'oublier votre shampoing! Vous en trouverez encore, mais sous une autre forme: c'est-à-dire des grands flacons accrochés au mur. C'est nettement plus écologique. Une association s'est amusée à calculer les économies environnementales pour chaque petit flacon: c'est 25 grammes de déchets plastiques, 100 millilitres de pétrole, près de 6 litres d'eau, etc...

Ce n'est pas sûr que beaucoup d'hôtels suivent le mouvement parce que cette semaine, dans le journal français Les Echos, il y avait un article consacré à une société spécialisée dans les échantillons cosmétiques pour les hôtels. Et cette société annonce qu’elle va devoir agrandir son usine située à Lyon parce qu’elle doit faire face à une demande croissante de ces produits d’accueil...

Surtout que lorsque vous les reprenez chez vous, souvent, vous ne vous en servez pas. Mais si vous en avez beaucoup, vous pouvez penser à des associations qui s’occupent de gens en difficulté. A Montréal, par exemple, il y a des agences de voyage où vous pouvez aller apporter vos échantillons. Elles se chargent de redistribuer ces articles de première nécessité à des gens dans le besoin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK