Des oreillers et des matelas qui vous permettront peut-être de mieux dormir

Aujourd'hui, l'équipe d'On n'est pas des pigeons va vous aider à faire de beaux rêves ! 

Il existe déjà l’"Ostrich Pillow", "l’oreiller autruche". Rien de tel pour s’isoler et trouver la quiétude. Il s’agit en fait d’une cagoule douillette remplie de micro-billes de polystyrène idéale pour s’abandonner à n’importe quel moment et peu importe l’endroit dans les bras de Morphée. Les deux trous sur les côtés permettent de passer les mains dans l’oreiller pour une position plus confortable ou tout simplement pour les réchauffer.

Cela ressemble à un objet loufoque, du futur, mais cette cagoule est déjà en vente au prix de 79,95 euros.

Le sommeil a également été évoqué à la grand-messe de l’électronique de Las Vegas

Le Consumer Electronic Show, le plus grand salon dédié à l’électronique grand public, s’est tenu le mois dernier. C'est un salon qui permet de découvrir chaque année des nouveautés high-tech qui feront peut-être partie de notre quotidien dans le futur. Le CES a rassemblé cette année 177 000 visiteurs, un record. Les fabricants du monde entier s’y sont donné rendez-vous pour présenter leurs derniers gadgets… parfois insolites, parfois farfelus.

L’une des tendances de ce salon, c’est la technologie du sommeil avec différentes solutions pour nous aider à comprendre, analyser et améliorer nos nuits … Et c’est d’autant plus important quand on sait qu’un Belge sur trois souffre de troubles du sommeil. Parmi les trouvailles du salon, il y a une peluche qui va s’occuper du sommeil des plus jeunes, qui a remporté le prix de l’innovation. Ce mouton doudou high-tech intègre des capteurs de haute technologie afin de percevoir chaque mouvement de l’enfant et un lecteur de musique avec enceinte Bluetooth.

Il y a aussi un oreiller espion, connecté et muni de capteurs qui enregistrent nuit après nuit les mouvements, bruits et cycles du sommeil. Ces données collectées sont transmises à une application qui vous aidera à trouver les meilleurs cycles de sommeil, les heures de coucher et de lever en décalant par exemple de quelques minutes votre réveil pour ne pas interrompre une phase de sommeil profond. L’oreiller sera commercialisé à partir du mois de juin de cette année au prix conseillé de 150 euros. L’analyse des données et un coaching personnalisé sera facturé en plus, deux euros par mois.

Il y a aussi un autre oreiller, décliné en matelas, qui apporte un confort accru au sommeil grâce à la température. Cela, grâce au principe de la thermorégulation : c’est un oreiller qui aide à vous endormir en diminuant la température lorsque l’on se couche. A l’inverse, au moment du réveil, la température de l’oreiller remonte. En pratique, il y a deux accessoires : le premier est une fine membrane parcourue d’eau qui vient se glisser dans l’oreiller. Le deuxième, à garder au pied du lit, est un boîtier qui permet de réguler la température de la membrane. L’oreiller sera commercialisé dès la fin de l’année à 149 euros en précommande et entre 249 et 299 euros en prix final.

Plus abouti encore: le lit intelligent

Il y a notamment un matelas qui s’auto-ajuste durant la nuit en fonction de votre comportement. Exemple : vous roulez sur le côté, il fera en sorte que votre position soit plus confortable. Vous avez froid aux pieds ? Le matelas les chauffera. Vous ronflez ? Il bougera légèrement.

Enfin, autre système pour les conjoints qui ronflent : un capteur se pose à côté du lit. Dès qu’il perçoit un ronflement, il gonfle ou dégonfle légèrement un tapis placé sous l’oreiller.

Selon les experts, il y aura entre 30 et 80 milliards d’objets connectés d’ici trois ans. Des objets qui collectent, stockent, analysent et communiquent les données qui nous concernent. Cette masse de données personnelles permet de savoir, par exemple, si vous êtes présent ou absent, déduire le nombre de personnes dans le foyer, connaître vos éventuels problèmes de santé, etc. Il faut donc rapidement renforcer les garde-fous liés à la protection de la vie privée !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK