Des nouvelles enseignes étrangères ouvrent chez nous malgré le confinement !

C'est la crise dans l'Horeca, beaucoup de restaurants mettent la clef sous le paillasson et pourtant de nouvelles enseignes étrangères s'installent chez nous et ce malgré le confinement et la crise sanitaire. On a tenté de comprendre comment ils sortaient leur épingle du jeu. 

La Thaïlande dans nos assiettes

3 images
Mhedi à l’accueil et Flavio en cuisine chez Pitaya Louise -Bruxelles © fws@rtbf.be

87 points de vente Pitaya existent en France, Suisse, Angleterre et Espagne. Cette chaîne de restauration spécialisée dans la cuisine Thaïlandaise a débarqué le 9 septembre à Bruxelles dans le quartier Louise. Mehdi Ouhibi, Assistant Manager chez Pitaya estime qu'il a beaucoup de chance : "Cela pourrait aller mieux encore mais cela marche plutôt bien grâce notamment aux livreurs comme Deliveroo , ubereats et Take Away. Et même si les habitués des bureaux du quartier qui venaient à midi ne sont plus là car ils sont en télétravail, nous avons quand même pas mal de personnes qui emportent des plats. "

Une deuxième enseigne a ouvert dans le centre commercial Belle-Île à Liège le 9 décembre en plein confinement et là aussi, le restaurant est rentable. Marco Tessaro, Administareur Délégué AlphaSeed qui a la master Franchise Pitaya pour le Benelu " Comme nous sommes arrivés en pleine crise, nous avons pu adapter tout de suite notre structure et organisation. Les loyers sont aussi moins chers."

Et même si la salle est bien entendu fermée, ce manque à gagner est modulé autrement : "Nous comptons sur 50 % en restaurant et puis 25 % pour les plats à emporter et 25 % en livraison. Nos deux restaurants son rentables. On est actuellement à 60 % du niveau pré-confinement à Bruxelles et pour Liège comme nous avons ouvert pendant le confinement, nous sommes à 100% et donc ce sera encore mieux quand on pourra rouvrir la salle.

Au total, Marco Tessaro a comme objectif  d'ici 7 ans, d'ouvrir 30 restaurant Pitaya en Belgique :  "Au total, ce sera 70 restaurant dans le Bénélux. Certains seront franchisés d'autres non. Et pour ce faire, nous avons fait un crowdlending, un financement participatif via la plateforme beebonds. Nous sommes aussi à la recherche de futurs franchisés "

En direct des States !

3 images
© Tous droits réservés

Autre enseigne séduite par notre petit pays, le spécialiste américain du beignet, Dunkin’ (Donuts) qui compte environ 12,500 points de vente dans le monde.

La 5° boutique belge a été ouverte il y a une semaine rue neuve à Bruxelles où il y a entre 700 et 1000 clients chaque jour. Le comptoir situé à la gare du midi aussi ne désemplit pas. Le franchisé qui a déjà 35 magasins aux Pays-bas compte en ouvrir encore 15 en Belgique. A Liège, Gand et deux comptoirs bruxellois sont à venir très prochainement.

Les Donuts Dunkin' seront aussi bientôt en vente dans les stations essence Esso et Texaco. Anke Buytart, Responsable Dunkin' (Donuts) pour les Pays-Bas et la Belgique, dit rechercher des lieux où le passage est important et quant à l'engouement des acheteurs : " Les Belges sont des gourmands, c'est sans doute pour cela et leurs goûts car nos donuts sont faits selon la recette américaine. Les produits viennent de là-bas en grande partie et ensuite, ils sont fabriqués à Utrecht."

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Ces concepts de restauration rapide se multiplient comme des petits pains chez nous. L'entreprise de restauration britannique "Prêt à Manger", qui compte plus de 500 points de vente dans 9 pays, ouvrira très bientôt un deuxième comptoir dans la rue Neuve du côté de la gare centrale. Tous recherchent des espaces en vue. Comme certaines enseignent ferment leurs portes et que les loyers diminuent, c'est le moment rêvé pour dénicher la perle rare.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK