Déjà la fin du rush chez les coiffeurs ?

Le carnet de rendez-vous des coiffeurs a bien du mal à se remplir.

En temps normal, une coiffeuse fait une dizaine de clientes par jour. Maintenant, on tourne autour de 5 ou 6 clientes par jour. Déjà après le premier déconfinement, nous avions perdu presque 40% de notre chiffre d'affaires. Ici, on recommence à travailler déjà avec cette clientèle en moins. Donc, voilà, ce ne sont pas toujours des jours faciles.

Brigitte Caussin, gérante d'un salon de coiffure, explique que, maintenant, les gens viennent chez le coiffeur par nécessité et plus pour le plaisir. Ceci est du au télétravail, à la fermeture de l'évémentiel, des restaurants, et l'annulation des mariages et des communions. 

Du côté des clientes, le passage chez le coiffeur est devenu une expérience moins attrayante qu'avant. Il faut attendre son tour dehors, et une fois à l'intérieur, on ne reçoit plus de boissons ni de magazine

Que réserve l'avenir aux coiffeurs ?

Patrick Dumont, Vice-président UCB Febelhair, ne voit pas un retour à une consommation normale et un mode de vie traditionnel dans les mois à venir. Selon lui, les coiffeurs ont encore besoin d'aide.

Nous demandons la prolongation des mesures de mise en chômage économique pour raison de force majeure en procédure simplifiée... et un abaissement du taux de TVA.

La reprise post Covid avait rassuré le secteur. Mais visiblement, il lui faudra encore beaucoup de patience. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK