Déconfinement : comment préparer nos animaux de compagnie ?

Déconfinement : comment préparer nos animaux de compagnie ?
7 images
Déconfinement : comment préparer nos animaux de compagnie ? - © Léna Claes

Le confinement a eu un impact sur tout le monde, y compris sur nos animaux de compagnie. Un grand nombre de chiens et de chats ont vécu de manière beaucoup plus proche avec leurs propriétaires. Un changement brutal dans leurs habitudes auquel ils ont dû s’adapter. Il est maintenant temps de préparer avec eux le déconfinement. Car si la séparation est trop brutale, des troubles du comportement pourraient apparaître.

Depuis deux mois, les animaux de compagnie vivent pleinement le confinement avec leurs maîtres. L’occasion de rattraper d’innombrables câlins, de nombreuses parties de jeu et de longues balades. La plupart du temps, ces activités sont les bienvenues, mais pas toujours… Joëlle Hofmans, vétérinaire comportementaliste, nous l’explique :

Les chiens sont des animaux très sociables. Ils sont aux anges quand il s’agit de passer plus de temps avec leurs propriétaires. Les chats, en revanche, sont plus solitaires. Ce sont des animaux routiniers, et surtout territoriaux. Quand on reste ‘chez eux’ plus souvent que prévu, ils peuvent percevoir ça comme une intrusion.

À moins d’avoir scrupuleusement respecté leur espace de jeu et leur liberté, c’est le confinement qui aura été le plus dérangeant pour les chats. Ils ont pu exprimer cela par une volonté d’isolement, une hausse de l’agressivité ou un léchage intempestif, à en perdre leurs poils. Le déconfinement sera alors perçu comme un retour à la paix.

Fin du bonheur suprême pour certains chiens

Pour certains chiens, le déconfinement annonce la fin d’une période de bonheur suprême, où les caresses (+43%) et le temps de promenade (+40%) ont grimpé en flèche, selon une étude réalisée par Invoxia. Le nirvana était très proche, mais attention car cette période de joie est liée à de nouvelles habitudes. Joël Dehasse, vétérinaire spécialisé en comportement et psychologie des animaux familiers poursuit :

Avec le déconfinement, les propriétaires ne seront plus aussi présents. S’il y a une rupture brutale de l’activité, le chien va être en état de choc. Il peut entrer en dépression aiguë.

Cela peut se traduire par le refus de boire et de manger, par la destruction ou encore les vocalises. Si la plupart des chiens s’en remettront en quelques semaines, de graves troubles peuvent apparaître chez les chiots adoptés durant le lockdown. " Ils n’auront connu qu’une forte présence et une forte sollicitation. Si du jour au lendemain, ils se retrouvent seuls, il y a un risque d’état de choc sévère. Ils pourraient se laisser mourir en trois jours… ", alerte Joël Dehasse.

Un stress qui se communique

Si pour beaucoup de chiens la période de confinement était synonyme de bonheur absolu, d’autres étaient beaucoup plus anxieux qu’habituellement. Joël Dehasse redoute un nombre croissant de consultations liées à cette anxiété.

Les chiens sont de réelles éponges à émotions. Il faut savoir que l’angoisse des propriétaires liée au virus peut entraîner un stress chronique qui se communique au chien.

Trois conseils à retenir pour déconfiner nos animaux

Le drame pour nos chiens serait le détachement brutal. Pour éviter ce malheur, il est donc impératif de leur réapprendre les habitudes d’avant confinement. Et cela doit se faire de manière progressive.

1. Réhabituer votre animal à la solitude

Pour ne pas le brusquer, il faut progressivement le réhabituer à des moments d’absence. Ne l’autorisez plus à vous suivre partout dans la maison. Laissez-le de temps en temps seul dans une pièce. Quittez la maison sans prévenir et ne signalez pas votre retour. Il se rendra compte que rien de grave ne lui arrive. Idéalement, donnez-lui une activité à réaliser durant votre absence. Quelque chose de tellement passionnant qu’il en oubliera votre existence. Les activités les plus apaisantes seront la mastication, les tapis de léchage ou encore les jeux intellectuels.

2. Diminuer le nombre de promenades

Si vous avez augmenté votre nombre de promenades durant le confinement, ce qui n’était pas forcément une bonne idée, il va falloir le diminuer progressivement pour retrouver votre rythme habituel. Mais votre chien pourrait être perturbé et en souffrir. Pour l’aider à s’habituer, il est possible au départ de remplacer les sorties par d’autres activités intenses et de courte durée. Encore une fois, les meilleures activités et les plus fatigantes seront la mastication, les tapis de léchage ou encore les jeux intellectuels.

3. Les habituer aux masques

Votre chien risque d’être fortement perturbé par le port du masque, qui devient la norme dans les lieux publics. Il a l’habitude de voir votre visage découvert et décode vos émotions sur votre visage. Avec un masque, une partie de votre communication est amputée. Il faut donc l’habituer. Portez un masque plusieurs fois par jour à la maison, même s’il n’y a personne. Il sera ainsi acclimaté à la chose et ne sera plus perturbé en promenade. C’est aussi une bonne occasion pour communiquer avec la voix, les yeux, la posture. Tout ce qui lui reste accessible. Un nouvel apprentissage qui lui aussi prendra du temps.

Dans la majorité des cas, les animaux s’adapteront en quelques semaines. Si toutefois l’anxiété de votre animal persiste ou augmente avec le temps, il est conseillé de vous tourner vers votre vétérinaire. Restez donc attentif à vos animaux de compagnie et accompagnez-les dans ce déconfinement.