"Dans ton frigo": Carlo est allé à la rencontre de Carlo et Baptiste, 2 colocataires qui viennent d'emménager ensemble

Carlo et Baptiste viennent d’emménager ensemble. Ils sont colocataires et en bons gentlemen, ils se sont mis d’accord sur la distribution des tâches: Carlo fait les courses et fait à manger. Baptiste s’occupe du rangement et du nettoyage.

Carlo et Baptiste partagent aussi une passion: le rugby. En attendant l’arrivée de Carlo, c’est l’heure de l’apéro!

Carlo arrive et met directement son nez dans le frigo. Pour Carlo, chez Baptiste et Carlo, il y a trop de viande dans le frigo. Carlo retire aussi les œufs du frigo, il constate également qu’au lieu d’acheter du parmesan et du gruyère rappé, ils feraient mieux d’acheter ces fromages en bloc, qui coûtent moins chers. Carlo et Baptiste feraient de belles économies!

Pour le repas, Carlo a fait son choix. Viande marinée, carottes en copeaux, poireaux au cumin et pâtes grecques en risotto. C’est parti, mais le matériel de cuisine n’enchante pas trop Carlo. Les couteaux ne coupent pas et de plus il n'y a pas de planche en bois! Ce mauvais matériel décourage Carlo pour ses préparatifs... Pour lui, nos deux cohabitants doivent investir.

Baptiste met la main à la pâte, il aide à la préparation du repas. Une première pour lui, et il aime ça! La préparation se termine, entre temps deux copains du rugby se sont invités et il est temps de passer à table.

Ce soir encore, Carlo a marqué des points! Le repas est délicieux et n'est pas très compliqué à préparer. C'est une expérience qui va laisser des traces. Baptiste est originaire du Sud de la France et il est sûr que toute sa famille va regarder le reportage.

Recette de Carlo:

Contrefilet au ras-el hannout, kritharazotto à la tomate, fondue de carottes et poireaux au cumin

Ingrédients:

  • 600 g de contrefilet
  • Ail en poudre 
  • Ras-el hannout
  • Paprika
  • Un oignon
  • Huile d’olive
  • 400 g de pâtes grecques (kritharaki)
  • 200 g d’Emmental râpé
  • Une boîte de sauce tomate
  • 50 g de beurre
  • Deux blancs de poireau
  • 2 grosses carottes
  • Sel
  • Cumin
  • 1 dl de vin blanc (facultatif)
  • Poivre du moulin
  • Huile d’olive

Préparation:

La viande: Masser la viande au sel et au ras-el hannout, arroser d’un trait d’huile d’olive et laisser reposer la viande une heure à température ambiante avant de la cuire (couvrir avec un fil alimentaire).

Saisir la viande une minute de chaque côté dans une poêle très chaude puis cuire la viande dix minutes au four à 120° (sachant que le risotto de pâtes grecques prendra une quinzaine de minutes, il faut le commencer avant de cuire la viande).

Le risotto de pâtes grecques: Faire chauffer une casserole d’eau salée. Émincer l’oignon et faire rissoler dans une casserole. Ajouter les pâtes, faire bien rissoler.

Déglacer avec le vin blanc, laisser évaporer puis ajouter louche à louche l’eau chaude. Poursuivre la cuisson en remuant très régulièrement. A mi-cuisson, ajouter la sauce tomate, le paprika selon le goût (un peu, on goûte et on rajoute si nécessaire).

Poursuivre la cuisson en rajoutant de l’eau chaude au fur et mesure de l’absorption.

Quand les pâtes sont cuites (goûter!), couper le feu, ajouter le beurre, bien mélanger, puis le fromage râpé et bien mélanger.

La fondue de carottes et de poireaux: Nettoyer le blanc de poireau, le couper en deux dans la longueur et émincer en fines lamelles.

Peler les carottes et les débiter en fines rondelles avec un économe.

Faire rissoler d’abord le poireau émincé dans une casserole avec un peu d’huile d’olive, puis ajouter les carottes et une bonne pincée de cumin.

Saler et poivrer et poursuivre la cuisson dix minutes environ.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK