Crêpes à l'alcool, soupe à la bière: on a refait les recettes à l'ancienne

C'est la vidéo qui donne des sueurs froides aux fans des régimes "détox". Une recette de crêpes des années 50 dans laquelle le chef Raymond Oliver ne lésine pas avec la quantité d'alcool à mettre dans la pâte

La cuisine a évolué avec le temps et les recettes de cuisine à la télé aussi. Vous vous souvenez de Maïté? Elle n'hésitait pas à dépiauté un sanglier entier devant les yeux de milliers de téléspectateurs. Mais ces plats d'un autre temps sont-ils forcement gras et indigestes? On s'est penchés sur cette cuisine en refaisant trois recettes à l'identique avec deux chefs. 

Au menu : une soupe à la bière signée Maïté, un confit de porc au saindoux avec sa purée et on termine par les fameuses crêpes à l'alcool. Clairement, ce sont des recettes très riches mais pas forcément intéressantes. On sent trop le goût de l'alcool dans les crêpes, c'est dommage, la soupe -elle- est immangeable explique Maxime Dienst, le chef de l'émission Max et Vénus

Au niveau santé, on est sur des bombes caloriques. J'ai fait le calcul, ça décoiffe note le diététicien Nicolas Guggenbühl, on est à plus de 1 000 calories pour les crêpes, 500 calories pour la purée (la recette de Joël Robuchon avec un paquet de beurre pour la rendre "généreuse") et 300 pour la soupe. Clairement, on est loin des standards actuels. Le but à l'époque c'était de vous caler l'estomac. C'est réussi. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK