Covid-19 : après la saga des masques, voici celle des filtres !

La saga des masques qui n’en a pas entendu parler ? Un stock stratégique détruit, une pénurie qui n’en finit pas, des commandes non conformes… Comme si tout cela ne suffisait pas, un autre couac, plus discret, semble avoir plombé la gestion de la crise sanitaire. Cette fois, il s’agit de l’étrange destin des filtres.

Promis-juré

Lors du Conseil national de sécurité du 24 avril dernier, la Première ministre, Sophie Wilmès, le promet devant les caméras : "Chaque Belge va être équipé d’au moins, je dis bien au moins, une protection buccale et de deux filtres à insérer dans les masques."

Chose promise, chose due… À grand renfort de com, les masques sont arrivés dans toutes les pharmacies du royaume et, si le démarrage fût lent car la plupart des citoyens s’étaient déjà procuré l’une ou l’autre protection, au final, l’opération fonctionne plutôt bien. Mais qu’en est-il des filtres ? Après le CNS du 24 avril, plus personne n’en a entendu parler… Au point que lors d’un rapide sondage dans une grande ville wallonne, nous nous sommes rendu compte que peu de monde se souvenait qu’ils existaient et qu’ils étaient à disposition. "Je ne vois pas de quoi vous parlez", nous dit cette dame. Une autre enchaîne : "Je n’étais pas au courant, qui vous a dit ça ?"

22 millions de filtres

Pourtant, des filtres, il y en a et pas un peu. Le Gouvernement, par l’intermédiaire du cabinet du Vice-premier, Koen Geens, en a commandé pas moins de 22 millions pour un montant total de 7 millions d’euros. Le hic, c’est qu’il n’y a plus eu de communication à ce sujet et tout le monde a fini par les oublier, ces fameux filtres.

Résultat ? Dans la plupart des communes et des pharmacies que nous avons contactées, ils restent dans les cartons. "J’en ai distribué moins de 10", nous confirme cette pharmacienne de Verviers. Ce qui en fait bondir plus d’un. A commencer par Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid 19. "C’est un énième problème de communication, nous dit-il. Que vont devenir ces 7 millions d’euros de filtres ? Subiront-ils le même sort que le stock stratégique de masques, à savoir dans les flammes ?"

Tout ça pour ça, direz-vous… Et, comble de l’ironie, pour renforcer la protection à l’intérieur d’un masque, pas besoin forcément d’un filtre spécial, un simple filtre à café ou même un morceau d’essuie-tout font l’affaire !

2 images
© Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK