Coronavirus: Pourquoi est-il essentiel d'utiliser l'application Coronalert ?

Avec le déconfinement progressif, la période des fêtes, chacun d'entre nous sera amené à croiser beaucoup plus de personnes au risque, peut-être de se faire contaminer. C'est le moment donc, si vous ne l'avez déjà fait de télécharger l'application Coronalert.

Comment utiliser l'application Coronalert ?

Comment fonctionne l'application ?

Par Bluetooth, tout simplement. Cette fonctionnalité permet d'échanger, de dialoguer avec tout autre récepteur qui se trouve à proximité, généralement quelques mètres maximum. Et donc, quand vous avez téléchargé l'application et que vous croisez, à moins d'un mètre cinquante, pendant un quart d'heure minimum, une autre personne qui l'a aussi téléchargé, le dialogue anonyme s'engage. 

Votre application et celle de la personne échangent vos identifiants respectifs, c'est-à-dire un code anonyme de 17 chiffres complètement aléatoire et qui change plusieurs fois par jour. Ce code remplace vos données personnelles et aucune identification n'est possible. Le code vous cache. 

Si vous êtes restée à coté d'une personne testée positive pendant 15 minutes et à moins d'1 mètre 50, vous recevrez une alerte anonyme. Les données échangées via un serveur central ne restent disponibles que pendant 14 jours maximum.

Petite remarque : l'enregistrement via Coronalert ne tient pas compte des éventuels moyens de protection tels que masques, plexiglas et hygiène des mains ...

Plus de souplesse

L'application a misé sur un assouplissement du système pour devenir plus performante. 

Le code aléatoire de 17 chiffres, qui est généré par Coronalert au moment ou vous devez effectuer un test Covid, devra être encodé par vous ou par votre médecin sur le formulaire qui l'accompagne, manuellement, de façon à ce que l'application puisse consulter la base de données de Sciensano et vous alertez en cas de test positif.

Auparavant, le code, qui arrivait chez Sciensano, était erroné, ou carrément manquant sur le formulaire pour plusieurs raisons (un oubli, une erreur d'encodage...). Aujourd'hui, si vous avez été testé positif et que vous oubliez de générer votre code sur l'application, vous recevrez un sms de Sciensano pour vous le rappeler. Un petit rappel est le bienvenu surtout si la maladie vous terrasse... 

Concrètement, comment ça se passe

L'application Coronalert est utile oui mais si et seulement si les utilisateurs se conforment aux procédures de suivi ! Or, tous ne le font pas...

40% des personnes infectées et qui ont l'application ne préviennent pas leurs contacts en cas d'infection !

Est-ce par peur de se faire connaître ? Ou d'imposer à des amis un testing voire une mise en quarantaine ? Peu importe la raison, les personnes qui ont été approchées par quelqu'un à risque, doivent pouvoir faire le choix eux-mêmes et ont le droit de savoir. C'est une question citoyenne.


►►► À lire aussi : Qui peut se faire tester et quand ?


Si je fais un test covid, quelle démarche à suivre avec l'application ?

  1. Générez le code via l'application Coronalert, au centre de dépistage ou chez le médecin et remplissez le formulaire. Si vous avez oublié, ce n'est pas grave ! Vous pouvez encore le faire dans le laps de temps qui vous sépare du résultat. Si vous ne l'avez pas fait mais que vous êtes testé positif, Sciensano vous enverra un sms pour vous le rappeler avec en lien le formulaire prérempli avec votre numéro de registre national afin de vous authentifier.
  2. Ensuite l'application sera en mesure de vous communiquer le résultat du test. les autres personnes qui ont été en contact avec vous sans le savoir seront averties. Sans savoir avec qui elles ont été en contact.     Remarque : Si vous avez été averti que vous avez croisé quelqu'un de positif, l'écran devient rouge, et dès lors, mettez vous en quarantaine pendant 7 jours avant de vous faire tester. (durée d'incubation … )

Plus l'application est téléchargée, plus elle est efficace

Coronalert fait partie d'un ensemble de procédures qui permettent de tracer les personnes contaminées. Elle est capitale si, bien sûr, un maximum de gens la télécharge. Plus l'application est téléchargée, plus elle permet de cerner les zones où le virus est particulièrement actif, ce que l'on appelle dans le jargon, des clusters. Cette détection permettra aux autorités de prendre des mesures sanitaires en conséquence. 

2.200.000 Belges ont téléchargé l'application Coronalert. 108.000 personnes ont fait le test grâce à l'avertissement généré par l'application, après avoir eu des contacts à risques. 20.000 personnes ont été testées positives et mis en quarantaine.

Y a-t-il des risques pour la vie privée ?

" A aucun moment, nous rappelle Karine Moykens, présidente du comité interfédéral "Tracing & Tracking", l'identité des personnes n'est révélée dans toute la procédure, qu'elles soient contaminées ou non."

De plus, le code de 17 chiffres, qui change plusieurs fois par jour, permet de communiquer sans savoir qui vous êtes, où vous êtes, ni avec qui vous êtes. Pour rappel, ce code remplace vos identifiants ! 

Et si je vais à l'étranger ?

D'ici fin 2020, vous pourrez utiliser Coronalert dans toute l'union européenne. Le comité interfédéral a en effet mis en place un protocole avec 18 pays pour permettre à Coronalert d'être opérationnelle. Même la Suisse pourrait suivre vers janvier 2021. Une exception cependant pout la France. Le pays utilise un autre système de traçage par GPS.


►►► À lire aussi : Puis-je voyager à l'étranger ?


N'oubliez pas le formulaire de localisation du passager

Si vous restez plus de 48 heures à l'étranger, vous devrez obligatoirement remplir le formulaire de localisation du passager et cela 48 heures avant de rentrer. Vous recevrez un QR-Code par mail qui est la preuve que vous avez bien rempli le formulaire.

En fonction de vos réponse, le formulaire calculera si vous êtes à haut risque d'avoir été contaminé. Si vous recevez un sms, vous êtes à haut risque ! Vous devrez obligatoirement vous mettre en quarantaine. Le sms contiendra un code avec lequel vous pourrez vous faire tester. Si vous ne recevez pas de sms, vous ne devrez pas vous faire tester, donc, pas besoin de quarantaine !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK