Coronavirus : la scolarité des enfants

Comment les Belges s’organisent-ils avec la scolarité de leurs enfants dans cette situation de crise ? Certaines écoles proposent, en plus des devoirs, un échange à distance avec l’enseignant. C’est le cas à Saint-Gérard, où les élèves rentrent en contact avec leurs enseignants.

Un seul élève, des classes vides !

À Maison Saint-Gérard, dans la petite école communale, tout le personnel était en place. En temps normal, l’école accueille 120 élèves mais un seul avait fait le déplacement. Les classes étaient vides, les enfants étaient bien chez eux.

Des rendez-vous connectés ?

Dès 10 heures, l’institutrice très connectée, rentre en contact avec ses élèves. Pas question de donner de la nouvelle matière mais simplement de garder le contact, en faisant quelques exercices. Les enfants sont aussi invités à réagir et à donner leurs impressions sur ce qu’ils vivent.

Les élèves sont déjà habitués à cette manière de travailler. L’utilisation de nouvelles technologies est commune dans cette école.

À 11 heures, c’est au tour d’un autre professeur de prendre le relais avec d’autres élèves.

Cette manière de fonctionner a été mise en place deux fois par jour pour permettre aux élèves de garder un minimum de contact avec leurs enseignants.


►►► À lire aussi : Des élèves déjà confinés : comment se sont-ils instruits ?