Coronavirus et vacances : l'été touristique s'annonce chaud

Coronavirus et vacances : l'été touristique s'annonce chaud
4 images
Coronavirus et vacances : l'été touristique s'annonce chaud - © Zia Soleil - Getty Images

"Des destinations à conseiller pour cet été ? Non, on n'a plus un seul client qui nous pose cette question. Pour l'instant, on ne fait que gérer des annulations ou des modifications."

Employée dans une agence de voyage, Nathalie s'attend à un été touristique catastrophique.

Les clients n'abandonnent pas tous leur voyage mais le transforment.

"Ils veulent partir en voiture pas trop loin, être proche des hôpitaux ou se trouver dans un pays aux soins de santés performants. Je viens encore de changer le voyage d'une famille qui passe d'un all inclusive en Grèce à un hôtel en Normandie !"

Autre tendance, la Belgique, et surtout l'Ardenne, qui semble attirer beaucoup de monde. On a peut-être perdu de beaux voyages, mais pas question de continuer à rester enfermé chez soi. On peut se changer les idées sans aller trop loin. C'est d'ailleurs ce que recommandent les responsables politiques de chaque pays : faire vivre le tourisme local. 

Quelles frontières ouvertes en été ?

C'est évidemment la question que tout le monde se pose et pour laquelle il n'y a encore aucune réponse formelle.

Quelques indices nous permettent de penser que les voyages reprendront bel et bien, au moins partiellement.

Les croisiéristes viennent d'annoncer que les voyages fluviaux seraient à nouveau possibles dès le premier juillet. Les compagnies annoncent des mesures de sécurité strictes, comme la prise de la température des passagers, la distribution de masques, de gants, de gel hydroalcoolique, etc.. Mais la reprise est officielle.

Alors que de nombreuses frontières sont toujours fermées, même au sein de l'Europe, certains pays relancent leurs offres touristiques. C'est principalement le cas de pays de l'Europe de l'Est. Pologne ou Roumanie font la promotion de leur tourisme auprès des agences de voyages alors que pour l'instant, il est toujours impossible de s'y rendre.

Et puis, il y a ceux qui ont déjà annoncé une réouverture partielle de leurs frontières. L'Autriche accepterait ainsi les touristes allemands ou éventuellement ceux de pays ayant maintenu la pandémie à un faible niveau. L'Union Européenne ne s'est pas encore prononcée sur cette mesure, elle qui milite pour un plan plus global de déconfinement.

On peut aussi difficilement imaginer que le secteur aéronautique reste plus longtemps à l'arrêt ou au ralenti. Des compagnies sont au bord du gouffre et les avions doivent repartir, avec des passagers à bord. C'est pour cela qu'elles misent sur l'été et que la plupart des vols pour cette période n'ont pas encore été annulés. 

Pour Anne-Sophie Snyers, Secrétaire Générale de l'Union des Agences de Voyage, 80% des Belges ont maintenu leur vacances d'été, ce qui signifie qu'ils souhaitent voyager et qu'ils ont toujours l'espoir de le faire. Il faudra voir dans quelles conditions puisqu'il y a de fortes chances qu'on doive toujours respecter une forme de distanciation sociale.

Entre hypothèses et suppositions

Impossible d'établir un calendrier exact de reprises pour chaque pays.

Bien malin celui qui pourra avancer des pronostiques fiables pour l'été. Prenons le cas de l'Espagne par exemple. Même s'il devenait possible d'y voyager, il serait très compliqué d'y passer ses vacances. Le gouvernement n'exclut pas de prolonger la fermeture des hôtels et restaurants... jusqu'à la fin de l'année, sans parler des mesures de distanciation sur les plages ! Mais d'autres sources permettent d'espérer une réouverture du pays. 

Car c'est bien là le problème. Comme la situation est inédite, tout le monde navigue à vue. Le moyen le plus pertinent est encore de se renseigner sur le site des Affaires Etrangères.

Toutes les restrictions actuelles sont répertoriées, pays par pays et régulièrement mises à jour. Malheureusement, pour l'instant, les bonnes nouvelles ne sont pas légion. Mais on a vu qu'avec cette crise, la situation peut très vite évoluer.


►►► À lire aussi : Voyager cet été, peut-on en rêver ?


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK