Contrôles alcool au volant : le coronavirus n'a pas contaminé le travail de la police

Les policiers ont dû adapter leurs méthodes mais les contrôles routiers se poursuivent. Même en période d’épidémie de covid, ils continuent à vous faire souffler…

Nouvel équipement

Un masque, une paire de gants jetables changés après chaque contrôle, c’est le nouvel équipement des policiers amenés à vous contrôler. Autre changement lié à l’épidémie la police n’utilise plus le "sampler" ce petit appareil dans lequel il faut souffler à distance, comme l’explique le Commissaire Van De Kerckhoven de la Police fédérale : "L’usager souffle à dix centimètres de l’appareil plus oiu moins. Il y a donc un risque maximal de dispersion de particules. Pour l’instant, on ne l’utilise plus."

Qui dit covid ne dit pas moins de contrôle !

Mais les policiers peuvent toujours vous faire souffler dans l’appareil classique avec embout en plastique jetable et en gardant une distance de sécurité par rapport à l’habitacle de la voiture.

Ce n’est pas parce qu’on est en période de covid qu’on va relâcher l’attention par rapport à l’imprégnation alcoolique.

Le Commissaire Van De Kerckhoven insiste sur le maintien des contrôles : "La semaine passée, on a fait un contrôle parce que c’était le week-end sans alcool et on a remarqué une augmentation du nombre de cas positifs… Donc le message que je veux faire passer c’est que ce n’est pas parce qu’on est en période de covid qu’on va relâcher l’attention par rapport à l’imprégnation alcoolique qui reste une des quatre grandes causes d’accident sur la route".

Même s’ils prennent un peu plus de temps qu’auparavant, les contrôles se poursuivent donc et les campagnes planifiées sont maintenues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK