Envoyer des SMS ou conduire, il faut choisir

On ne compte plus le nombre d'automobilistes qui conduisent tout en utilisant leur téléphone portable, que ce soit pour téléphoner ou pour envoyer des SMS. Si les personnes qui téléphonent sont extrêmement dangereuses, ceux qui envoient des SMS ne sont pas mieux non plus. Ils font courir 23 fois plus de risques qu’un conducteur qui est, lui, concentré. Rappelons à ces automobilistes que, outre le danger, cela peut leur coûter cher. Au moins 110 euros, même s’ils sont à l’arrêt à un feu rouge. 

Une campagne de sensibilisation vient de sortir en Nouvelle-Zélande. Elle propose une méthode tendre pour arrêter d'envoyer des SMS au volant. Dans le clip, on voit que chaque fois qu’un conducteur prend son téléphone portable pour lire ou répondre à un texto, l’accompagnateur pose tendrement sa main sur le portable et la main du conducteur. On est donc loin des campagnes choc en matière de sécurité routière. L’ennui, c’est que cette méthode tendre a ses limites. Pour pouvoir l’appliquer, il faut connaître un tant soit peu le chauffeur. C'est relativement plus difficile de faire ça avec un taximan.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK