Comment soutenir les artistes qui sont dans la dèche ?

Comment soutenir les artistes qui sont dans la dèche ?
2 images
Comment soutenir les artistes qui sont dans la dèche ? - © Marcos Calvo - Getty Images/iStockphoto

Gens de théâtre, de la danse, des arts du cirque et de la rue, de l’audiovisuel, du cinéma, conteurs, musiciens, écrivains, sculpteurs, peintres, … Ils seraient 250.000 en Belgique. Beaucoup d’entre eux n’ont droit à aucune aide. C’est pour ceux qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts, que deux initiatives citoyennes sont lancées pour leur donner un coup de pouce financier : le fond sparadrap et #je parraine un artiste, le temps du confinement.

Le fonds Sparadrap

Confiné, le comédien Alain Eloy s’inquiète pour ses amis techniciens avec qui il devait faire la tournée du spectacle Hamlet des "Gens de bonne compagnie" qui s'est arrêtée le 13 mars à Bertrix. Alain estime qu'il est privilégié : "j'ai la chance d'avoir mon statut d'artiste et donc je touche 1200 euros par mois mais je pense à tous les autres et plus particulièrement, à un régisseur qui n’a droit à aucune indemnité. Eux, ils vivent une perte financière violente, je n'ose pas imaginer comment ils font. "

Plus le confinement avance, plus Alain se rend compte de la gravité de la situation pour beaucoup d’autres collègues et surtout pour les jeunes artistes qui n’ont aucun statut. Il se demande comment les aider à boucler leur fin de mois.

Je me suis dit que je devais faire quelque chose et créer un fond pour les artistes qui ne bénéficie pas encore d’allocations de chômage ou qui ne touchent que de très petites indemnités. Le fond Sparadrap est donc né le 5 mai.

Alain est acteur mais aussi comédien doubleur. C’est lui qui double notamment la voix de Rick dans la série de Rick et Morty. L’idée est donc venue tout simplement : " vu que dès cette semaine on peut recommencer notre travail. A chaque prestation, les doubleurs verseront s’ils le souhaitent 2 euros 50 au fond de solidarité. En Belgique, il existe une centaine de doubleurs qui font une ou deux prestations par jour. C’est une petite goutte d’eau mais depuis le bouche à oreille à fonctionner et il y a beaucoup d’anonymes qui versent des sous. Comme une dame, raconte Alain, qui voulait aller à l’opéra mais comme c’est encore impossible, elle a donné les 60 euros de sa place. Plusieurs artistes de scène très connus aussi mais qui veulent rester anonymes. 

Le théâtre 140 est le premier opérateur culturel privé à avoir confirmé son soutien au fonds grâce au don des billetteries de spectateurs n'ayant pas souhaité se faire rembourser à la suite de l'annulation ou du report de spectacles. La Fédération des employeurs des Arts de la Scène (FAES) fait partir aussi des généreux donateurs.

Toutes personnes désireuses d’apporter sa pierre à l’édifice, peut le faire via le compte BE95 3771 2042 7658.

L’originalité de ce fond est que nous n’allons pas redistribuer de l’argent mais que nous allons payer les factures des acteurs du secteur culturel qui n’y arrivent pas.

Explique Alain qui reste très lucide en se rendant compte qu’il ne pouvait pas porter tout ce projet sur ses épaules frêles. Il s’est donc associé avec L'Union des artistes du spectacle (UAS). Ce Fonds Sparadrap est donc administré par un comité de gestion composé des représentants du collectif des comédiens de doublage, de L'Union des Artistes et des mandatés de la FEAS.

Alimenté par des personnes physiques ou morales, seules ou groupées en collectifs, le fonds d'urgence servira à apporter une aide financière aux travailleurs du secteur culturel les plus précarisés tels que les jeunes artistes ou techniciens n'ayant pas encore obtenu leur statut ou empêchés de le renouveler, les artistes non liés à une institution ou encore les producteurs, les compagnies ou les travailleurs qui n'ont pas accès aux allocations de chômage ou au chômage temporaire. " explique Pierre Dherte, président de l'UAS. "A notre grande surprise les choses ont été très vite et nous pouvons commencer à aider les artistes qui nous on fait la demande." Pour demander de l'aide, il suffit d'envoyer un e-mail à l'adresse suivante : sparadrapniondesartistes.be

#je parraine un artiste de moins de 35 ans, le temps du confinement

Un autre fonds solidaire pour les artistes ressources a été créé le 20 mai par l’ASBL " Les Amis d’ma mère "  via la campagne  " #je parraine un artiste le temps du confinement. "

Voilà 3 ans déjà que cette ASBL a été créée par des parents " inquiets " dont les enfants se lançaient dans des études artistiques ou qui commençaient leur carrière professionnelle dans l’art, nous raconte sa présidente Diana De Crop. 

Habituellement, nous organisons des expositions collectives d’artistes émergents en Art Plastique et nous épaulons aussi leur parcours professionnel, au niveau fiscal notamment. Nous les aidons toujours gratuitement. Nous les accompagnons aussi individuellement lorsqu’ils ont des difficultés avec leur syndicat ou l’ONEM. " 

L'Asbl a voulu s’ouvrir à toutes les chevilles ouvrières du secteur de l’économie créative quel que soit leur art. Aujourd’hui, vu l’annulation des contrats ou des projets d’expositions, de concerts, de tournages, ils sont privés de toute ressource. 

Toute une génération d’artistes, de " travailleur de l’économie créative ", comme préfère les appeler Diana, bascule ainsi dans la pauvreté. " Il y a urgence.  C’est pourquoi via la fondation Roi Baudouin, nous avons lancé un appel aux dons. Avec à cette collaboration, les dons de plus de 40 euros seront fiscalement déductibles. "

En fonction de la hauteur des dons reçus, chaque artiste de moins de 35 ans sans job et dans le besoin, pourra recevoir par mois au minimum 320 euros, au maximum 640 euros. Soit le montant du revenu d’intégration sociale pour cohabitant, et cela jusqu’à la date de reprise de ses activités artistiques rémunérées. 

Comme nous ne pouvons pas aller au spectacle, au théâtre, au musée, au cinéma et dans les festivals, partageons avec ces artistes privés de ressources ce que nous avons " économisé " en dépenses culturelles pendant cette période.

Les candidats parraineurs peuvent faire un don sur le compte BE10 0000 0000 0404 de la Fondation Roi Baudouin (mention "L83238.000 : Les amis d’ma mère – fonds solidaire pour les artistes en période de Covid19 " ou, de préférence, la mention structurée ***128/3238/00071***). Ils peuvent aussi faire un don online sur le site internet de la Fondation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK